Notre-Dame-des-Landes : "J'ai vu la grenade exploser à quelques centimètres de mon visage"

Notre-Dame-des-Landes : "J'ai vu la grenade exploser à quelques centimètres de mon visage"©FRANCK DUBRAY / MAXPPP

franceinfo, publié le mercredi 23 mai 2018 à 14h13

"C'était presque inévitable", indique Hoël, tant la violence des gendarmes était, selon lui, disproportionnée mardi. Alors que débutaient les opérations de déblaiement, un affrontement entre les gendarmes sécurisant la zone de travaux et une cinquantaine de zadistes cagoulés a eu lieu. Hospitalisé à Nantes, un zadiste de 21 ans a dû être amputé de la main droite, touchée par l'explosion d'une grenade alors qu'il ramassait cette dernière. 

"J'ai vu pas mal de choses"

Hoël a passé son après-midi à jardiner sur sa parcelle et n'a pas vu l'affrontement. Il a déposé un dossier de régularisation en préfecture et reste sur la ZAD des occupants radicaux qui n'ont pas de projets et qui continuent à construire des barricades. Il ne les soutient pas mais se désole pour

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.