Notre-Dame-des-Landes, fiscalité, SNCF, Syrie... Macron a tenté de convaincre

Notre-Dame-des-Landes, fiscalité, SNCF, Syrie... Macron a tenté de convaincre©MEDIAPART / YOUTUBE

franceinfo, publié le lundi 16 avril 2018 à 13h22

Dans le décor du palais de Chaillot face à la tour Eiffel, le grand oral a duré plus de 2h30. Emmanuel Macron a commencé le débat par la Syrie et le rôle joué par la France. Sur la SNCF et la colère des cheminots, le président a annoncé que la dette de l'entreprise sera reprise par l'État. "C'est une colère que je respecte, mais qui est liée à une réforme que je mènerai jusqu'à son terme. Les syndicats et partenaires sociaux auront à négocier une convention collective. À partir du 1er janvier, 2020, l'État reprendra progressivement de la dette", a affirmé Emmanuel Macron.

"Pas de nouvel impôt"

Le chef de l'État a assumé l'augmentation de la CSG non compensée pour les retraités. En matière de fiscalité, il a promis qu'il n'y aurait pas de nouvel impôt : "Il n'y…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.