NKM compare son parti à "50 Nuances de Grey"

NKM compare son parti à "50 Nuances de Grey"

, publié le mardi 19 avril 2016 à 17h18

Candidate à la primaire de droite pour l'élection présidentielle de 2017, Nathalie Kosciusko-Morizet continue de lancer des piques à ses adversaires. Après avoir déclaré qu'elle voulait "laisser le concours de taille de zizis aux mecs", elle a fait référence au livre érotique "50 nuances de Grey" dans une interview à Libération.

Les autres candidats, c'est un peu "50 nuances de Grey" sur la même ligne politique : un libéralisme économique revendiqué, quoique jamais pratiqué après plus de trente ans de pouvoir. Dans les colonnes du quotidien, NKM accuse la direction des Républicains dont Nicolas Sarkozy, de "cadenasser" et de "changer les règles en cours de route" de la primaire. A l'image d'Emmanuel Macron qui se revendique ni de gauche ni de droite, Nathalie Kosciusko-Morizet "veut pourvoir dire : je suis le produit de la droite et de la gauche. C'est mon histoire politique et familiale. C'est le cas de beaucoup de Français", a-t-elle déclaré à Libération.



Pour le moment, une dizaine de personnes se sont déclarées candidates à la primaire de la droite. Alain Juppé arrive en tête dans les sondages devant Nicolas Sarkozy qui ne s'est pas encore porté candidat. De son côté, NKM récolterait entre 2 et 4% des voix. Premier tour de la primaire le 20 novembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.