Nicole Belloubet à propos de Martine Aubry : "Je ne veux absolument pas polémiquer"

Nicole Belloubet à propos de Martine Aubry : "Je ne veux absolument pas polémiquer"
Nicole Belloubet, ministre de la Justice, dans la cour de l'Élysée le 20 février 2019

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 25 février 2019 à 13h45

La ministre de la Justice affirme que Martine Aubry avait été prévenue de sa visite au CHRU de Lille, contrairement à ce que la maire lui avait lancé dans des propos réprobateurs.

Dans un entretien accordé à BFMTV, la ministre de la Justice Nicole Belloubet affirme qu'elle ne veut "absolument pas polémiquer" avec Martine Aubry. En compagnie d'Agnès Buzyn, ministre de la Santé, elle avait été froidement accueillie par la maire lilloise au centre hospitalier régional et universitaire de la ville.


Vendredi 22 février, au pied du CHRU, Martine Aubry reprochait aux deux ministres de ne pas avoir été prévenue de cette visite : "On ne prévient pas l'ancien monde, dont je suis.

Je suis maire de Lille, présidente du CHRU, je n'ai pas été prévenue de votre visite sauf hier soir par le préfet. Je trouve ça quand même inacceptable, je vous le dis comme je le pense. Je suis habituée, c'est comme ça en permanence avec ce nouveau gouvernement, et après on nous parle de République et de démocratie... Il n'y a pas un ministre qui nous appelle, très franchement le mépris des élus... J'ai été numéro 2 du gouvernement. Je ne suis jamais allée dans une petite commune sans prévenir le maire et lui demander si ça lui allait".


Pour Nicole Belloubet, cette polémique n'a pas lieu d'être car l'élue était au courant de cette visite et "avait fait savoir qu'elle viendrait". Elle ajoute : "À chaque fois que je me rends sur un territoire, les élus sont prévenus, toujours, de manière systématique. Je crois savoir que cela a été le cas". La garde des Sceaux affirme par ailleurs avoir "trop de respect pour les élus, en particulier pour elle au regard du travail qu'elle fait pour notre pays".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.