Nicolas Sarkozy "furieux" et "consterné" après la défaite aux européennes

Nicolas Sarkozy "furieux" et "consterné" après la défaite aux européennes
Nicolas Sarkozy, le 21 mars 2019, à Paris.
A lire aussi

publié le vendredi 31 mai 2019 à 11h31

Si l'ancien président des Républicains est resté muet depuis l'échec aux élections européennes, il n'en pense pas moins affirment plusieurs médias. 

Depuis la défaite aux élections européennes, Les Républicains (LR) sont en crise. De nombreuses voix s'élèvent à droite pour remettre en cause la ligne politique ou la direction de Laurent Wauquiez. Le président du Sénat Gérard Larcher a initié une "démarche" pour "reconstruire un projet qui rassemble la droite et le centre", des jeunes députés ont appelé jeudi à la création d'un "Comité du renouvellement" et des élus parisiens envisagent de créer un nouveau groupe au conseil de Paris. 

S'il garde le silence, Nicolas Sarkozy a également son avis sur la question. Consulté de toutes parts, l'ancien président est "furieux" et "consterné" par l'échec du parti qu'il a quitté il y a deux ans, après sa défaite à la primaire de la droite, rapporte vendredi 31 mai BFMTV. "Il n'y a plus de droite en France", aurait-il déclaré. Des propos également rapportés par Paris Match en début de semaine. 



Selon Le Parisien, l'ancien président de La République, qui n'avait pas apporté publiquement son soutien à la tête de liste François-Xavier Bellamy, estime qu'"il est urgent de tout changer".

Selon Le Journal du Dimanche et BFMTV, Nicolas Sarkozy doit déjeuner avec Laurent Wauquiez mercredi 5 juin. La rencontre se tiendra au lendemain de la réunion organisée à l'initiative de Gérard Larcher. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.