Nicolas Hulot menacé par Monsanto ?

Nicolas Hulot menacé par Monsanto ?©Wochit

, publié le dimanche 03 février 2019 à 09h30

Intégrer le gouvernement en mai 2017 n'a pas été sans conséquence pour Nicolas Hulot. Cinq mois après avoir quitté le ministère de la Transition écologique et solidaire, il révèle au JDD avoir reçu des menaces de la part de l'entreprise américaine controversée productrice du Roundup Monsanto.

"Quelques mois après que j'ai été nommé ministre, une personne de ma connaissance, haut placée dans une entreprise travaillant dans le domaine de l'environnement et qui pourra confirmer ce que je révèle ici, est venue me voir avec ce message menaçant : Monsanto avait demandé à une officine belge de s'occuper de ma réputation", annonce dans le JDD Nicolas Hulot ce dimanche 3 février.

Des accusations démenties par Bayer Monsanto, qui dénonce dans l'hebdomadaire des "allégations très graves et diffamatoires". La révélation de l'ancien ministre intervient alors que le procès de l'entreprise mondiale de l'industrie agrochimique s'est ouvert ce mercredi 30 janvier. "La pire firme du monde", selon Nicolas Hulot.

"Je ressens une profonde colère face à l'indulgence dont bénéficie Monsanto : toutes les portes lui sont ouvertes dans la plupart des institutions. Ce lobbying musclé est intense. Tous agissements [de ce groupe] se font sous le regard de la plupart des décideurs mondiaux (...) Leur silence et leur indifférence valent presque complicité", estime dans le JDD Nicolas Hulot.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.