Niches fiscales : le recadrage d'Emmanuel Macron

Niches fiscales : le recadrage d'Emmanuel Macron©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 08 février 2019 à 11h00

Alors que Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, avait déclaré le 4 février vouloir remettre à plat certaines niches fiscales, le président aurait fermement manifesté son opposition, selon France Info qui détaille l'information.
 
Nouveaux remous au sein du gouvernement. Selon France Info, Emmanuel Macron aurait recadré vivement son ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

En cause, la déclaration de ce dernier le lundi 4 février à propos des niches fiscales. Selon certaines sources citées par France Info, le chef de l'État se serait montré favorable au débat, mais aurait déclaré : "la ligne, ce n'est pas d'augmentation d'impôts".



"On peut dire ce qu'on veut, mais réduire les niches, c'est augmenter les impôts. Emmanuel Macron a déjà tranché", précise un ministre à France Info, révélant un certain agacement de la part du président lors du Conseil des ministres de ce mercredi 6 février. Lors d'un grand débat, Gérald Darmanin avait proposé cette remise à plat des niches, qui coûtent chaque année à l'État 14 milliards d'euros, rappelle France Info.
 
Quelques remous au gouvernement
 
Si à Matignon on reconnait que "cela a un peu remué" dans la semaine, toujours selon les mêmes sources, à l'Élysée, on a plutôt tenté d'apaiser la situation. "L'idée ne sera pas forcément retenue, ce n'est qu'une contribution ministérielle", affirme-t-on. Mais plusieurs ministres se seraient montrés plutôt favorables au rétablissement de l'ISF, par exemple.


Si certains dispositifs ne devraient pas être touchés, à l'image des crédits d'impôt pour les emplois à domicile (ménage, gardes d'enfants ou de personnes âgées), d'autres comme l'avantage fiscal pour les travaux d'isolation d'un logement, pourraient l'être. Une mesure qui divise déjà.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.