ALERTE INFO
16:00 Attentat de Strasbourg : une quatrième victime succombe à ses blessures

Nice : une jeune-fille non-vaccinée décède de la rougeole

Nice : une jeune-fille non-vaccinée décède de la rougeole
35 personnes sont mortes de la maladie, en Europe, ces 12 derniers mois (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le vendredi 28 juillet 2017 à 12h21

La jeune fille 16 ans a succombé des suites d'une rougeole aiguë, une forme très rare de la maladie, à l'hôpital Nord de Marseille (AP-HM).

Mercredi 26 juillet, la ministre de la Santé, Agnès Buzin, avait évoqué la mort d'une adolescente qui avait contracté la rougeole.

On en sait plus aujourd'hui sur cette jeune fille de 16 ans, décédée le 27 juin dernier, à l'hôpital Nord de Marseille.

D'abord hospitalisée au CHU de Nice, elle avait été transférée le 6 juin parce qu'elle souffrait de détresse respiratoire sévère, elle a ensuite été admise en réanimation. "Sept jours plus tard, les analyses ont indiqué qu'il s'agissait d'un cas de rougeole. Son état de santé s'est ensuite dégradé et la patiente est morte le 27 juin', rapporte l'Express.

UNE RÉSURGENCE DE LA ROUGEOLE

"Il s'agit d'une forme très rare de rougeole", selon l'Agence régionale de santé PACA, interrogée par le Quotidien du médecin. La jeune fille, qui appartenait à une communauté de gens du voyage, n'avait pas été vaccinée. Elle ne souffrait pas d'autre complication que celle due à la rougeole.

La rougeole est une infection virale très contagieuse, "qui touche aussi bien les enfants en bas âge que les adolescents et les jeunes adultes", souligne le site Info rougeole. Les complications que cette maladie entraîne peuvent être très graves : pneumonies, surdité, encéphalite...

Ce décès intervient dans un contexte inquiétant de résurgence de la maladie. L'OMS a ainsi annoncé, mi-juillet, que 35 personnes en sont mortes en Europe ces 12 derniers mois. Pour éliminer cette infection virale, 95 % de la population devrait être vaccinée.

Mais la France est loin du compte : en 2015, seuls 90,5 % des enfants de 2 ans avaient reçu la première dose de vaccin mais seulement 78,8 % la seconde, qui doit être administrée avant 18 mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.