Politique

Nice : président de la métropole, Christian Estrosi démissionne... et se représente dans la foulée

Christian Estrosi a annoncé abandonner son poste de président de la métropole niçoise, mercredi 10 juillet, lors du conseil métropolitain. À la fin de ce dernier, il s'est représenté à la présidence.

Président, pas président... Le maire de Nice, Christian Estrosi, qui siège également en tant que président de la métropole, a fait une annonce surprenante mercredi 10 juillet, à l'occasion du conseil métropolitain de Nice Côte d'Azur. Comme l'explique BFMTV, l'édile Horizons, le parti créé par Édouard Philippe, a pris la parole à la fin du conseil pour donner sa démission. "Mes chers collègues, une période s'achève (...) Je vous informe que j’ai décidé de démissionner de mon poste de président de la Métropole", a-t-il fait savoir.

Candidat à sa réélection

Une démission motivée, selon lui, par le comportement de certains maires de la région durant la campagne des élections législatives. Sur le réseau social X, il a expliqué qu'ils avaient tenu des "propos hostiles envers la métropole" et que certains avaient critiqué "nos actions en matière de mobilité, tout en siégeant à l'exécutif", a-t-il ajouté. "Quand des maires, vice-présidents, présidents de commission critiquent frontalement la politique et le fonctionnement de la métropole, ne votent pas le budget, j’estime qu’il faut une clarification. Je démissionne donc de la présidence pour convoquer une nouvelle élection", tranche l'édile niçois sur son compte X.

Selon BFMTV, Christian Estrosi refuse de présider un conseil "incluant des élus d'extrême droite ou gauche, ou leurs soutiens. La confusion qui règne dégrade l'image et l'action de notre métropole". Sa démission au poste de président déclenche donc une nouvelle élection. Et coup de théâtre, après avoir quitté ce même poste, Christian Estrosi a également annoncé être candidat à sa réélection.

publié le 10 juillet à 14h10, Angéline Da Costa, 6Médias

Liens commerciaux