NDDL: contre les expulsions, les zadistes appellent la justice à la rescousse

NDDL: contre les expulsions, les zadistes appellent la justice à la rescousse

Aux «100 Noms» à Notre-Dame-des-Landes, le 9 avril, avant sa destruction par les forces de l'ordre.

Libération, publié le jeudi 12 avril 2018 à 16h41

Un nouveau front a été ouvert, ce jeudi matin, dans la bataille autour de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Pas entre les haies et les champs de la ZAD, mais cette fois-ci dans l'enceinte du palais de justice de Nantes. Un habitant des «100 Noms», l'un des premiers «lieux de vie» détruits lundi par les pelleteuses, a en effet assigné en urgence la préfecture pour faire reconnaître a posteriori «l'illégalité» de sa procédure d'expulsion : la décision de justice sur laquelle elle se basait ne lui a jamais été communiquée.

Si cette «ordonnance sur requête» leur avait été délivrée, comme ils l'avaient demandé à plusieurs reprises «depuis 2013» aux propriétaires successifs de leurs parcelles (département, Vinci, Etat), les habitants de cette «ferme en…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.