Najat Vallaud-Belkacem : sa réponse très piquante à "Valeurs Actuelles"

Najat Vallaud-Belkacem : sa réponse très piquante à "Valeurs Actuelles"©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 23 septembre 2016 à 18h11

Invitée aux 50 ans du magazine "Valeurs actuelles" le 5 octobre prochain, Najat Vallaud-Belkacem a préféré gentiment décliner l'invitation. La ministre de l'Éducation a publié ce vendredi le SMS que lui a adressé Yves de Kerdrel, le directeur de l'hebdomadaire.

Un message auquel elle a tenu à répondre sur son compte Twitter non pas sans une pointe d'humour. Najat Vallaud-Belkacem a en effet joint au SMS les Unes de "Valeurs Actuelles" la traitant d'"ayatollah" ou encore de "casseuse de l'école".



Un montage accompagné du commentaire : "Désolée, déjà prise ce jour-là. Quel dommage vraiment". La ministre de l'Éducation ne semble pas avoir digéré toutes les Unes assassines que lui a réservées l'Hebdo conservateur, depuis sa nomination en août 2014.
 
188 commentaires - Najat Vallaud-Belkacem : sa réponse très piquante à "Valeurs Actuelles"
  • la place sera bientôt libre pour notre nouvelle Marianne

  • Les valeurs en question dans ce torchon propagandiste ne sont guère actuelles, plutôt la lie du tréfonds de la poubelle des relents ultralibéraux , ou patriarcaux parfois, qui n'auraient plus courts mêmes dans des pays émergents ....

    Je ne vois pas comment on peut encore défendre cette nullissime parvenue qui a traîné son opportunisme sur les bancs de Sciences Po avant de s'essayer au concours d'entrée à l'ENA, qu'elle a raté lamentablement avant de se pointer en mini-jupe en arborant un sourire étincelant rue de Solferino, aniinamaha3. Sûrement un "effet" de la discrimination positive avant l'heure !

  • On voit bien que NVB a remplacé CT dans le coeur toujours accueillant des bonnes âmes frontistes qui s'égosillent sur ces pages .... ....

    En parlant des "bonnes âmes frontistes, vous voulez sans doute faire allusion aux français désireux de sauvegarder notre culture et notre incomparable civilisation, attaquées par l'imposteur en chef qu'est Belkacem, qui rêvait de faire une croix sur l'assimilation en glissant l'apprentissage de sa langue maternelle en lieu et place du grec et du latin qui sont pourtant les bases que se doivent d'acquérir tout citoyen de ce pays qui se respecte et qui adhère pleinement à nos valeurs, aneinamaha3.

    belle plume frontiste, mon apprentissage du grec et du latin ne m'ont guère servi que pour les mots croisés, mais j'en défends néanmoins l'intérêt comme fondation linguistique, culturelle et tutti quanti .... cependant, la maitrise de l'arabe ne m'aurait pas déplu, mais il n'était pas enseigné alors, comme il ne l'est toujours pas, sauf au niveau universitaire - sauf exception très localisées et rares - et NVB n'a jamais envisagé de remplacer les uns par l'autre, contrairement à ce que votre plume fielleuse affirme mensongèrement et propagandistement, diffusant la parole islamophobe en se concentrant sur quelques personnalités cibles, tel était mon propos ....

    Je ne vois pas pour quelle raison vous persistez à défendre l'indéfendable. Que savez-vous réellement des intentions de cette ministre, aneinamaha ?

  • On se demande comment elle a pu obtenir ce poste de ministre alors qu'étudiante à Sciences Po, elle a loupé le concours d'entrée à l'ENA. Peut-être un effet de la discrimination positive avant l'heure, qui sait. Je préfère nettement les propositions infiniment plus sensées du front national faites lors de la convention présidentielle sur l'Ecole et l'Enseignement supérieur qui s'est déroulé le 22 septembre, à voir sur leur site.

    deux fois le même commentaire frontiste en 10 lignes, ça fait un peu rabâchage, non ?

  • Belkacem la donneuse de leçons au firmament de la......" gloire " ........
    En voulant recadrer Mr Sarkozy sur " les Gaulois " elle montre ses limites d'instruction en se plantant complètement sur l'ouvrage
    " Tour de France " qu'elle attribue à Ernest Lavisse alors qu'il a été écrit et publié en 1877 sous le pseudo G. Bruno derriére lequel se cachait Augustine Fouillée née Tuilerie . Cette oeuvre a été utilisée jusque dans les années 50.......
    Pour couronner le tout , il n'y est nullement question ni de St Barthélémy , ni de Révolution et encore moins de la Terreur ou la Commune........
    Sur les 60 000 fonctionnaires que vous avez engagés , il y aura bien un qui pourra vous vous dispenser quelques cours qui vous épargnera le côté ridicule ..........!

    On se demande comment elle a pu obtenir ce poste de ministre alors qu'étudiante à Sciences Po, elle a loupé le concours d'entrée à l'ENA, chatigrelion. Peut-être un effet de la discrimination positive ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]