Municipales : pour Éric Ciotti, le "Covid-19 aura très certainement un impact en matière de participation"

Municipales : pour Éric Ciotti, le "Covid-19 aura très certainement un impact en matière de participation"
Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti.

, publié le dimanche 15 mars 2020 à 08h05

Le député des Alpes-Maritimes soutient l'idée du maintien du scrutin, pour ne pas "ajouter une crise institutionnelle aux crises sanitaire et économique".

Éric Ciotti veut éviter "un procès injuste", sur la question du maintien du scrutin. "Tous les partis politiques ont appelé au respect du processus démocratique", rappelle-t-il dans une interview au JDD, ajoutant que c'était "aussi la position du Premier ministre et du président de l'Assemblée nationale."


En revanche, pour le député, "il faudra évaluer cette semaine dans le consensus, la question du maintien du second tour."


Pour la formation LR, les municipales seront un test, même si le député reste confiant. "Nous dirigeons les deux tiers des villes de plus de 9000 habitants, soit 630 communes", rappelle Éric Ciotti, pour qui il n'y a aucun doute : "nous allons non seulement conserver les communes conquises en 2014, mais en remporter d'autres". Le député voit cette élection comme une "reconquête par la droite républicaine".

Dans le viseur du parti, les villes de Paris, Lyon, Metz, Orléans et Biarritz. Et le député de tacler la gouvernance de l'actuelle majorité, qui reste selon lui "une supercherie qui a trompé beaucoup d'électeurs de droite". Éric Ciotti assure d'ailleurs qu'il n'y aura "aucune alliance d'appareils", mais que "les électeurs qui voudront faire battre les maires sortants seront les bienvenus."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.