Municipales : François Baroin pour un second tour mi-septembre

Municipales : François Baroin pour un second tour mi-septembre
François Baroin, à Paris, le 21 novembre 2019

, publié le vendredi 17 avril 2020 à 14h44

Le président de l'Association des maires de France retient cette solution, qui permettrait selon lui la tenue d'une campagne électorale suffisante dans les quelque 5.000 communes concernées. Edouard Philippe avait lui évoqué un "décalage, peut-être en octobre".

Le président de l'Association des maires de France, François Baroin, souhaite que le second tour des élections municipales puisse se tenir "dans la deuxième quinzaine de septembre", plutôt qu'en octobre comme cela a été évoqué.

"Nous souhaitons la tenue de ce second tour dans les meilleurs délais à l'issue des mesures prises par l'Etat sur le déconfinement", a dit indiqué l'ancien ministre lors d'une audition jeudi par la Délégation aux collectivités territoriales du Sénat.

"En espérant tenir le second tour, si possible dans la deuxième quinzaine de septembre et non pas octobre comme dit précédemment", a t-il encore ajouté. Le deuxième tour des municipales, prévu le 22 mars, a été reporté en raison de la crise sanitaire du Covid-19. La date du report doit être fixée en fonction d'un rapport scientifique sur la situation sanitaire qui doit être remis le 23 mai au gouvernement.

Début avril, le Premier ministre Edouard Philippe avait évoqué un décalage "peut-être en octobre", même si l'hypothèse d'un vote le 21 juin n'est pas totalement écartée. Un report mi-septembre permettrait, selon le président de l'AMF, la tenue d'une campagne électorale d'une dizaine de jours dans les quelque 5.000 communes concernées par le second tour. Il s'agit, selon lui, d'installer dans les meilleurs délais les nouvelles équipes municipales, "avant tout pour la relance économique, pour être au rendez-vous de la promesse du rebond de notre économie" à la sortie de la crise sanitaire.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.