Municipales à Paris : Valérie Pécresse refuse toujours de soutenir Rachida Dati

Municipales à Paris : Valérie Pécresse refuse toujours de soutenir Rachida Dati
Rachida Dati et Valérie Pécresse à l'Assemblée nationale, le 16 juin 2009.

, publié le dimanche 01 décembre 2019 à 21h46

Invitée de BFM Politique, Valérie Pécresse a rappelé ses divergences avec Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris.

Elle a beau être investie par le parti Les Républicains pour les municipales à Paris, Rachida Dati ne parvient toujours pas à rallier la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse (ex-LR). 

Cette dernière, invitée de l'émission BFM Politique dimanche 1er décembre, s'est exprimée sur la main tendue par Rachida Dati. "Nous avons des échanges, avec Rachida Dati, mais le problème c'est que nous avons une divergence de fond, sur la stratégie.

Moi je pense que les LR ne peuvent pas gagner seuls à Paris."


Ancienne membre LR, Valérie Pécresse a fondé son parti, Libres!, et entend que certains maires d'arrondissements passés de LR au parti présidentiel LREM soient inclus dans les listes élaborées par Rachida Dati. Pour l'instant, la proposition faite au petit parti de Valérie Pécresse concerne 14 postes éligibles au Conseil de Paris et deux têtes de liste d'arrondissement.

Insuffisant, comme l'explique BFM, citant un membre des Républicains, critique à l'égard de la présidente de la région.  "Elle veut des gens à elle sur nos listes, elle veut aussi son logo à côté du nôtre... Il y a un moment, il faut redescendre d'un étage".

Une rivalité qui fait écho à celle du camp de LREM, avec la candidature de Cédric Villani face à Benjamin Griveaux. Et de ces divisions, c'est Anne Hidalgo (PS), la maire sortante  qui pourrait en tirer bénéfice. Comme l'expliquait l'Obs samedi 30 novembre, un sondage commandé par Cédric Villani à l'institut Ifop, plaçait Anne Hidalgo en tête des intentions de vote (22%), largement devant Benjamin Griveaux et Rachida Dati (16% chacun).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.