Municipales: à Marseille, Saïd Ahamada "soutient" Yvon Berland, désigné par LREM

Chargement en cours
Saïd Ahamada, le député LREM de Marseille, le 29 novembre 2019 à Marseille
Saïd Ahamada, le député LREM de Marseille, le 29 novembre 2019 à Marseille
1/2
© AFP, GERARD JULIEN

, publié le mardi 10 décembre 2019 à 11h04

Le député LREM de Marseille Saïd Ahamada, qui s'était déclaré candidat à la mairie de Marseille, a annoncé mardi à l'AFP qu'il soutenait Yvon Berland, désigné lundi soir comme candidat LREM dans la cité phocéenne.

"J'ai pris la décision de soutenir Yvon Berland, il faut que l'on rassemble et je ferai tout pour parvenir à un rassemblement", pour "créer une dynamique et gagner" a déclaré M. Ahamada. Assurant n'avoir "rien négocié avec M. Berland", il dit ne pas exclure de se présenter comme tête de liste dans un des huit secteurs de Marseille.   

Se disant "déçu à titre personnel" de ne pas avoir été investi par la commission nationale d'investiture de son parti, M. Ahamada s'était lancé mi-novembre à 47 ans dans la course à la mairie sans attendre la décision de la commission, assurant alors qu'il serait candidat "quoi qu'il arrive".

"Aujourd'hui, on en est au rassemblement. J'appelle à ce qu'un maximum de personnes qui veulent apporter une pierre à l'édifice nous rejoignent", a-t-il martelé mardi, assurant ne pas vouloir être "le fossoyeur de Marseille". 

Fils d'immigré comorien qui a grandi dans un quartier sensible de Marseille, la cité Felix-Pyat (3e), Saïd Ahamada, investi comme député notamment dans les dossiers de politique de la ville et d'environnement, entend faire campagne sur "un projet écologique pour Marseille" et "réconcilier les Marseillais entre eux". 

Elu député des quartiers nord de Marseille en 2017, Saïd Ahamada avait été le premier à se déclarer candidat à l'investiture LREM pour la mairie le 8 juin, suivi par Yvon Berland, ancien président de l'université Aix-Marseille, le 18 juillet. 

La semaine dernière, le doyen de la faculté de droit d'Aix-en-Provence Jean-Philippe Agresti est lui aussi entré dans la course en demandant le soutien de LREM.

"On a besoin d'eux. L'intelligence collective nous permettra d'y arriver", a réagi mardi matin Yvon Berland dans une interview publiée dans la Provence, au sujet de M. Agresti et M. Ahamada. Ce médecin de profession s'est gardé de tout triomphalisme: "tout le monde me dit bravo, félicitations, mais je n'ai rien gagné".

Novice en politique, à 68 ans, M. Berland a assuré dans la Provence: "Nous, nous représentons quelque chose de nouveau. Les électeurs seront tentés d'essayer"

Il place en tête de ses priorités "l'habitat", la "sécurité", la "propreté", les "mobilités", avec comme fil rouge l'école. "On me dit qu'il faut faire rêver les Marseillais. Leur rêve, c'est de vivre dans la normalité", affirme-t-il.

Parmi les candidats pour succéder à Jean-Claude Gaudin lors des municipales des 15 et 22 mars à Marseille figurent notamment le sénateur RN Stéphane Ravier, la présidente LR du département Martine Vassal, Sébastien Barles pour EELV ou la sénatrice ex-PS Samia Ghali.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.