Municipales à Lyon : Gérard Collomb ne se présentera pas sous l'étiquette LREM

Municipales à Lyon : Gérard Collomb ne se présentera  pas sous l'étiquette LREM
Gérard Collomb à son arrivée à Lyon, mercredi 3 octobre

, publié le vendredi 05 octobre 2018 à 07h40

L'ancien ministre de l'Intérieur, qui a forcé la main au président de la République pour quitter ses fonctions, récupérera son poste de maire de Lyon au début du mois de novembre, avant de lancer sa campagne en vue des les élections municipales de 2020.

La rupture semble consommée entre les deux anciens acolytes. Gérard Collomb ne portera plus les couleurs de La République en marche pour les prochains scrutins, tout du moins pour les prochaines municipales.

Le désormais ex-ministre de l'Intérieur a fait connaître sa décision jeudi 4 octobre, au lendemain de son départ de la place Beauvau. L'explication officielle est qu'il refuse de représenter un parti national pour un scrutin local, préférant "rassembler" au-delà des frontières politiques.

"Ici, on ne s'est jamais présenté sous une étiquette partisane. Pourquoi ? Parce qu'on rassemble très large", a-t-il déclaré à LCI. "Dans mon équipe municipale, vous avez des gens qui sont proches de l'ancien Parti communiste, jusqu'à des gens qui sont MoDem, qui sont centristes, voire même à un moment donné qui ont pu voter à droite."



"Ça n'a pas de sens de rassembler simplement sur un parti. Personne ne voterait pour vous dans une ville. Ce que veulent les gens, c'est que vous serviez l'intérêt général", a insisté celui qui dirigea Lyon de 2001 jusqu'à son entrée au gouvernement, en juillet 2017. L'ancien socialiste et soutien de la première heure d'Emmanuel Macron prend ainsi une distance encore plus grande avec la majorité, après avoir forcé le président de la République à accepter sa démission.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.