Muet sur sa démission, Jean-Paul Delevoye salue le choix de son successeur

Muet sur sa démission, Jean-Paul Delevoye salue le choix de son successeur
Jean-Paul Delevoye et son successeur Laurent Pietraszewski (à droite) lors de la passation de pouvoir au ministère de la Santé, le 18 décembre 2019.

, publié le mercredi 18 décembre 2019 à 11h20

Lors de la passation de pouvoir entre l'ancien Haut-commissaire aux retraites et son successeur Laurent Pietraszewski, Jean-Paul Delevoye a salué un homme qui "maîtrise le dossier", se disant "ravi" que ce soit lui qui lui succède. 

La passation de pouvoir entre Jean-Paul Delevoye et son successeur, Laurent Pietraszewski, s'est tenue ce mercredi 18 décembre à 9h au ministère des Solidarités et de la Santé. Lors de son discours d'introduction, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a salué le "courage" et le "travail colossal" de Jean-Paul Delevoye, qui reste selon elle "un grand serviteur de l'État".

La ministre a également loué son travail "de concertation" "admirable". 



La ministre a ensuite laissé la parole à Jean-Paul Delevoye. L'ancien Haut-commissaire aux retraites a salué le travail effectué. "Depuis deux ans, nous avons la chance de porter, d'imaginer, de concevoir un projet de société", a-t-il expliqué avant de remercier l'ensemble de ses collaborateurs au Ministère mais également les partenaires sociaux avec lesquels il a travaillé.

"Je voudrais remercier de façon très particulière les partenaires sociaux : nous avons passé des heures ensemble, dans la clarté, le respect, sans ambiguïté. Ils ont toujours dit pourquoi ils étaient favorables ou défavorables à la réforme. J'ai beaucoup appris à leurs côtés, dans la dimension humaine ou intellectuelle. Nous ne pourrons accompagner les moments compliqués auxquels nous sommes confrontés qu'avec leur accompagnement", a-t-il déclaré. 

Jean-Paul Delevoye a également dressé les louanges de son successeur. "Cher Laurent, (...) tu maîtrises le dossier et tu connais aussi la réaction des Français sur le terrain. Tu as la confiance des parlementaires", a-t-il déclaré. "Ce qui est important c'est que la France doit gagner, par la confrontation, la puissance et la richesse d'un dialogue social. Bonne chance, Laurent, je suis ravi que ce soit toi qui me succèdes", a-t-il conclu. Jean-Paul Delevoye n'a en revanche pas dit un mot sur ses mandats parallèles qui ont provoqué sa démission

"C'est d'abord un grand honneur mais surtout une grande responsabilité de succéder à Jean-Paul Delevoye", a affirmé Laurent Pietraszewski, prenant la parole à son tour. Le député du Nord a ensuite indiqué son attachement à la réforme des retraites, qu'il a qualifié de "projet de justice sociale, de solidarité envers les femmes, de solidarité envers les travailleurs précaires, de solidarité envers celles et ceux qui ont connu un parcours heurté". Il a affirmé qu'il y aurait "une continuité" du projet et a fait part de sa volonté de "poursuivre le dialogue social" auquel il s'est dit "profondément attaché". 

Sitôt nommé, le nouveau secrétaire en charge des retraites a un agenda chargé. Il rencontrera dès ce mercredi après-midi les partenaires sociaux pour les réunions bilatérales, avant une rencontre multilatérale jeudi. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.