Mosquée de Strasbourg: EELV dénonce "une cabale orchestrée par la majorité"

Mosquée de Strasbourg: EELV dénonce "une cabale orchestrée par la majorité"
Eric Piolle à Tours, le 21 juillet 2020.

publié le mercredi 24 mars 2021 à 20h28

Europe Ecologie - Les Verts a dénoncé mercredi la "cabale médiatique orchestrée par la majorité" à propos de la subvention accordée par la municipalité écologiste de Strasbourg à la construction d'une mosquée soutenue par une association pro-turque.

La journée de mercredi a été marquée par une nouvelle passe d'arme entre le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et l'édile Jeanne Barseghian, qu'il a accusée de "financer une ingérence étrangère sur le sol" français.

Tout en rappelant les arguments développés par Jeanne Barseghian, le parti dirigé par Julien Bayou a critiqué dans un communiqué le développement de la polémique, qu'il juge dans la droite ligne des épisodes sur le menu unique sans viande à la cantine ou le Tour de France.

"Une énième fois, les écologistes sont la cible d'une cabale médiatique orchestrée par le parti de la majorité, qui, fébrile à l'approche d'échéances électorales, n'hésite pas à diffamer ses opposants politiques et à chercher à les discréditer", écrit EELV.

"Une énième fois, ce gouvernement tombe dans la polémique stérile et tente d'allumer des contre-feux afin de mieux masquer ses propres renoncements en matière écologique et sociale", alors que la loi Climat est examinée à l'Assemblée nationale, ajoute le parti.

De son côté, le maire EELV de Grenoble Eric Piolle s'est dit "scandalisé", auprès de l'AFP, "que le président de la République lâche une bombe (mardi sur France 5, NDLR) sur une possible ingérence turque sur la présidentielle" et qu'immédiatement après "ses ministres viennent pointer du doigt la maire de Strasbourg".

Il a dénoncé une "culture de la fracture au moment où l'on est sur un chemin de crête avec la poussée de l'islam politique, le risque terroriste et la montée de l'extrême droite et des identitaires".

Dans une vidéo, le chef des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a dénoncé "l'hypocrisie" de la majorité, dont Gérald Darmanin "l'hypocrite en chef", qui ont répondu par des "cris" à la proposition de son groupe de députés d'abolir le Concordat en Alsace et Moselle, une "vieillerie".

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a pour sa part indiqué que la subvention à cette mosquée, elle "ne l'aurait pas fait" car "une association qui ne se reconnaît pas dans la laïcité ou dans les valeurs de la République, c'est un problème".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.