Mort de Steve : y aura-t-il une commission d'enquête parlementaire ?

Mort de Steve : y aura-t-il une commission d'enquête parlementaire ?
Gilles Le Gendre, le 29 avril 2019 à Matignon.

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 01 août 2019 à 22h00

Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale Gilles Le Gendre n'y est "pas favorable". Cette commission d'enquête a été demandée par les députés LFI.

Interrogé sur l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire après la mort de Steve Maia Caniço, dont le corps a été découvert lundi dans la Loire, Gilles Le Gendre, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, a expliqué jeudi 1er août sur France Info, n'y être "pas favorable". "Ce n'est pas par le canal de l'enquête parlementaire que les choses doivent être traitées. Elles doivent être traitées par la procédure normale de la Justice, de l'enquête de police", a-t-il précisé.



"Tous les Français, quelles que soient leurs responsabilités, et les élus sont tous bouleversés par cette affaire et le plus grand respect que nous devons avoir pour la personne décédée, pour Steve, c'est de ne pas instrumentaliser cette affaire à des fins politiciennes", a poursuivi le président des députés La République en Marche. "Je trouve ça assez pathétique", a-t-il conclu.

Les députés La France insoumise (LFI) ont demandé l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire après la découverte du corps du jeune homme, un mois après sa disparition lors de la Fête de la musique à Nantes, dans un contexte d'intervention controversée des forces de l'ordre.



Une information judiciaire "contre X" pour "homicide involontaire" a été ouverte mardi par le parquet de Nantes. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.