Mort d'Edouard-Jean Empain : son histoire vue par «Libé»

Mort d'Edouard-Jean Empain : son histoire vue par «Libé»
Le Baron Edouard-Jean Empain tient une conférence de presse, le 7 septembre 1978, au siège du Groupe Empain.

Libération, publié le vendredi 22 juin 2018 à 14h46

Il était «le baron kidnappé amputé d'un doigt». Edouard-Jean Empain, décédé jeudi à l'âge de 80 ans, avait été enlevé en plein jour devant son domicile situé avenue Foch dans le XVIe arrondissement de Paris le 23 janvier 1978. Les huit ravisseurs voulaient viser un patron du CAC 40. Après avoir pensé à Serge Dassault et Liliane Bettencourt, leur choix s'était finalement porté sur ce petit-fils du créateur d'une dynastie industrielle d'origine belge, anobli par le roi Léopold II en 1907. «Le capital, l'atome, l'aristocratie financière : le baron représentait beaucoup de choses», relevait Libération au lendemain de l'enlèvement.

Lire la suite sur Libération

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU