Morin et Les Centristes plaident pour une primaire ouverte

publié le dimanche 19 septembre 2021 à 15h01

es Centristes, qui ont réélu Hervé Morin à leur tête dimanche, plaident pour une primaire "ouverte" afin de participer "pleinement" à la désignation du candidat de la droite et du centre à la présidentielle.

"Notre candidat doit être désigné dans le cadre d'une primaire ouverte qui reste aujourd'hui le seul moyen de départager" les candidats potentiels, affirme ce parti dans une motion adoptée lors du congrès à La Seyne-sur-mer dimanche.

"Une primaire fermée, qui reposerait sur les seuls adhérents des familles politiques, serait un signal extrêmement négatif au moment où nous appelons au rassemblement des Français", et cela "empêcherait la constitution d'une dynamique" indispensable, ajoutent-ils, alors que les militants LR doivent décider samedi prochain de la façon dont ils désigneront le candidat de la droite et du centre pour 2022.

Les militants devront alors choisir entre deux méthodes, la primaire à laquelle Xavier Bertrand refuse de participer, ou un congrès (c'est à dire une réunion des adhérents) dont les modalités ne sont pas encore tranchées. Les Républicains réunissent un bureau politique mercredi sur le sujet.

Hervé Morin, président de la région Normandie, a été réélu pour un mandat de trois ans, ajouté le communiqué, en précisant qu'une commission d'investiture a par ailleurs commencé ses travaux pour préparer les élections législatives de 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.