Moralisation de la vie publique : les députés LREM rejettent un article par erreur

Moralisation de la vie publique : les députés LREM rejettent un article par erreur
L'Assemblée nationale le 4 juillet 2017.

, publié le vendredi 28 juillet 2017 à 17h11

Ultime couac d'une semaine chaotique. Des députés de la majorité présidentielle ont rejeté jeudi 27 juillet à l'Assemblée nationale un article de la loi de moralisation de la vie politique à laquelle ils étaient pourtant favorables.

L'article 7 ter du projet de loi, adopté en commission et sur la transparence fiscale comme le rappelle Le Monde, a été rejeté, à la surprise générale. "Il devait élargir les obligations de transparence fiscale des ministres aux "impositions de toute nature", et non plus au seul impôt sur le revenu et impôt sur la fortune (ISF)", détaille le quotidien national.



Les députés de la France insoumise y étaient également favorable, comme l'a indiqué Éric Coquerel, précisant que la mesure permetra d'éviter" des cas récents comme monsieur Thévenoud et sa phobie administrative", a-t-i déclaré. Selon le journaliste de la Chaîne parlement, c'est précisément ce qui a pu induire en erreur les députés LREM. "Visiblement, les députés ont voté contre l'article par réflexe, puisque Éric Coquerel (La France insoumise) venait de le soutenir...", écrit-il sur Twitter.



Agacé, le président de séance Sacha Houlié a rappelé à l'ordre ses collègues. "Il faut être attentif !", a-t-il lâché.

"Chers collègues, quand je mets au vote un amendement, c'est un amendement. Quand je mets au vote un article, c'est un article", a expliqué le député de la Vienne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.