Montebourg : à droite, "c'est le bonapartisme", au PS, "c'est le merdisme"

Montebourg : à droite, "c'est le bonapartisme", au PS, "c'est le merdisme"
Arnaud Montebourg le 2 octobre 2017 à Grenoble

Orange avec AFP, publié le dimanche 28 janvier 2018 à 09h00

Arnaud Montebourg ne mâche pas ses mots pour décrire le passage à vide que traverse le Parti socialiste. Dans les couloirs de l'Assemblée, l'ancien ministre aurait parlé de "merdisme" pour qualifier l'état actuel de sa formation politique, selon le Journal du Dimanche.

En décembre dernier, Arnaud Montebourg, ex-député PS de Saône-et-Loire, a fait son retour à l'Assemblée nationale, plus de cinq ans après avoir quitté ses bancs.

L'ex-ministre du Redressement productif avait été convoqué par une commission d'enquête pour qu'il s'explique sur le rachat d'Alstom par General Electric en 2015. À l'issue de son audition, le socialiste a salué deux nouveaux députés Les Républicains, Pierre Cordier et Fabien Di Filippo. Il leur aurait alors lancé cette phrase : "Wauquiez, c'est la meilleure chose qui pouvait vous arriver. Il va clarifier les choses, faire le ménage". Puis de renchérir : "Chez vous, ça fonctionne grâce au bonapartisme, chez nous (au PS) c'est le merdisme", rapporte le JDD dans son édition du 28 janvier.



Arnaud Montebourg, qui avait dit "quitter la vie politique" en 2014 avant d'être candidat à la primaire de la gauche deux ans plus tard, a depuis rejoint le conseil de surveillance de la chaîne d'ameublement Habitat. Il jure désormais que "le désir (de la politique) l'a quitté". Selon un sondage publié en novembre dernier, un Français sur quatre souhaite voir Manuel Valls (25%) représenter la gauche à l'élection présidentielle de 2022, juste devant Arnaud Montebourg (21%) et Benoît Hamon (19%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.