Mobilisation des "gilets jaunes" : "le président doit être à l'écoute", selon Daniel Cohn-Bendit

Mobilisation des "gilets jaunes" : "le président doit être à l'écoute", selon Daniel Cohn-Bendit
Daniel Cohn-Bendit, au festival de Cannes, le 16 mai 2015.

Orange avec AFP, publié le dimanche 18 novembre 2018 à 22h43

L'ancien député écologiste estime que "le gouvernement a mal géré la crise".

Daniel Cohn-Bendit a commenté la mobilisation des "gilets jaunes" du week-end. "C'est un mouvement de ras-le-bol, une réalité qui s'exprime sans filtre particulier. Impossible de dire si cela va durer ou non", estime-t-il dans Le Parisien.

L'ancien député écologiste considère par ailleurs que le gouvernement a mal géré la crise car il n'a pas été "à la hauteur du 'en même temps'". "Ce qu'a proposé Édouard Philippe va dans la bonne direction, mais ce qui est incompréhensible, c'est de ne pas l'avoir fait au même moment que la proposition de convergence des tarifs diesel-essence !", dénonce-t-il.

"Aller plus loin dans les propositions d'économie d'énergie"

"La transition écologique et énergétique, c'est la chose la plus dure qui soit", souligne encore le proche d'Emmanuel Macron face au désarroi des Français.

"Il faut que les mesures d'ajustement commencent le plus tôt possible, dès le 1er janvier, pour que cela se fasse en même temps que l'augmentation du carburant", conseille encore l'ancien député européen qui ajoute que "le président doit être à l'écoute".

"Il faut aller plus loin dans les propositions d'économie d'énergie et investir dans les transports publics", conclut Daniel Cohn-Bendit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.