Ministres socialistes sexistes : Ségolène Royal dévoile des noms

Ministres socialistes sexistes : Ségolène Royal dévoile des noms
Ségolène Royal entourée de Michel Sapin (gauche) et Bernard Cazeneuve devant l'Élysée, le 7 décembre 2016.

, publié le vendredi 08 mars 2019 à 20h15

Dans une interview à Marie Claire, Ségolène Royal dénonce la misogynie du monde politique.

En novembre dernier, Ségolène Royal révélait le sexisme de ses collègues socialistes, dans un livre initulé "Ce que je peux enfin vous dire". Si l'ancienne ministre s'était alors gardée de citer qui que ce soit, elle donne finalement des noms dans une interview accordée à Marie Claire.


L'ambassadrice des pôles arctique et antarctique dénonce notamment l'attitude de trois anciens ministres, à commencer par Bernard Cazeneuve, qui fut également Premier ministre. Interrogépar Marie Claire, celui-ci dément et dénonce "de la malveillance et de la méchanceté".

Ségolène Royal "plus misogyne que bien des hommes politiques"

Même démenti pour l'ancien ministre de l'Économie et des Finances Michel Sapin. Quant à Jean-Marie Le Guen il s'emporte contre l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007.

"Ségolène Royal passe son temps à dénoncer une classe politique dont elle ne fait que profiter depuis quarante ans", dénonce-t-il. "Elle est bien plus misogyne que bien des hommes politiques [...] Il serait temps qu'elle quitte la scène", estime l'ancien secrétaire d'État.

Un vœu qui risque d'être déçu car dans son interview à Marie Claire, l'ancienne ministre n'écarte pas une potentielle candidature à la présidentielle de 2022.

Ségolène Royal n'est pas la seule à dénoncer le sexisme de ses collègues hommes politiques. "Ces faits existent malheureusement dans l'ensemble du monde politique comme dans l'ensemble de la société", regrettait ainsi la députée LFI Clémentine Autain, vendredi 8 mars, sur BFMTV, interrogée sur le sujet à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.