Migrants du lycée Quarré : «Chacun a dû se positionner face à l'histoire qui débarquait»

A lire aussi

Libération, publié le lundi 16 avril 2018 à 21h01

Elle l'avoue, elle a d'abord été assez réticente. Quand Isabelle Coutant découvre, en juillet 2015, que 150 migrants occupent le lycée désaffecté Jean-Quarré, place des Fêtes, dans le XIXe arrondissement de Paris, tout près de chez elle, la sociologue est agacée. Pourquoi les migrants s'installent-ils, avec bien vite l'accord tacite de la mairie, dans un quartier populaire, et pas dans le XVIe arrondissement plus favorisé ? Mais très vite, la solidarité des riverains s'organise. Isabelle Coutant elle aussi distribue des dons, parle des heures avec les réfugiés pachtouns. Quand, trois mois plus tard, ces derniers quittent la place des Fêtes, les habitants sont parvenus à maintenir le fragile équilibre du quartier. Isabelle Coutant en a tiré un livre, les Migrants en…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.