Mediapart attaqué par Nicolas Sarkozy : "Il ne faut pas le croire", répond Edwy Plenel

Mediapart attaqué par Nicolas Sarkozy : "Il ne faut pas le croire", répond Edwy Plenel©Capture BFMTV

Source BFMTV, publié le vendredi 23 mars 2018 à 07h42

Ce jeudi soir, au moment de réfuter sur TF1 les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy a notamment attaqué le travail de Mediapart. Le journaliste Edwy Plenel, cofondateur de ce site à l'origine de l'affaire, lui a répondu plus tard dans la soirée.

Nicolas Sarkozy a lâché ses coups ce jeudi soir au journal de 20h de TF1.

Mis en examen dans le cadre de l'enquête sur le financement libyen présumé de sa campagne de 2007, l'ex-chef de l'Etat s'en est, entre autres, pris au site Mediapart à l'origine de l'affaire, et à son directeur de la publication Edwy Plenel: "Décidément, monsieur Plenel n'a pas que des amis fréquentables, puisqu'après Tariq Ramadan, le voilà mis avec la bande Kadhafi".



Mais il a surtout remis en cause le travail journalistique de Mediapart, accusant le titre d'avoir abrité ses investigations sous un faux : "Mediapart a servi depuis des années de porte-voix à un document reconnu comme faux par la Justice". Et c'est au sujet de ce second point que Edwy Plenel a réagi à notre micro dans la soirée, au sortir d'une conférence à la Maison de l'Amérique latine. "Monsieur Sarkozy, son problème, ce n'est pas Mediapart, son problème c'est la justice. Il est renvoyé dans l'affaire Bygmalion pour financement illicite de campagne électorale. Il est mis en examen dans l'affaire Bismuth pour corruption et trafic d'influence et maintenant dans l'affaire libyenne, il a une triple mise en examen", a brossé le journaliste.

Il s'est ensuite agacé des axes de la défense médiatique employés par Nicolas Sarkozy : "Face à tous ces faits, car si les juges le mettent en cause c'est qu'il y a des faits, comment essaye-t-il de s'en sortir ? En prenant un journal indépendant comme bouc-émissaire et en racontant n'importe quoi, en devenant le premier diffuseur de fausses nouvelles de notre pays".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1349 commentaires - Mediapart attaqué par Nicolas Sarkozy : "Il ne faut pas le croire", répond Edwy Plenel
  • faux dirli ! c'est l'ex Mme cahuzac qui avait engagé des détectives privés pour le faire tomber afin de gagner son divorce . les journalistes de Médiapart n'ont fait que colporter les infos qu'ils avaient sous la dent et ils savaient très bien que si ils voulaient être les premiers de tous ces médias à sensations, ils n'avaient d'autres choix que de lancer l'affaire .

  • Médiapart n'a pas droit à l'erreur, j'ai eu des doutes quand ils étaient seuls dans le dossier Cahuzac, ils ont démontré de façon trés professionelle la véracité des accusations qui pesaient sur Jérome Cahuzac.

    Quand on voit l'aéropage qui gravite autour de Nénesse (Guéant, Woerth,Copé,Fillon,Pasqua ...paix à son âme, les Balkany ... et les autres ....on peut se dire que là ou il y a trop de hasards, il n'y aplus de hasard!

  • ceux qui sont d’éternels NAÏFS veulent encore nous faire le coup de tous derrière fillon,on a vu le résultat, mais quand même!! trois fois mis en examen sur des affaires sacrement sérieuses par des juges différents , ce personnage est un menteur chevronné comme le sont les anciens bonimenteurs, j’arrête la politique qui l'a cru , personne mais cela fait bien de le dire

  • 50 millions d'euros en liquide, !!! je suis surpris que personne s'intéroge sur le volume que celà représente !! c'est par centaines de kilos . comment les achemine t on ? comment les récupère t on ? comment les dépense t on ? Tout ceci laisse des traces...personne en fait état !!! ridicule.... je souhaiterai que quelqu'un m'explique ,moi un ancien banquier......

  • Sarkozy pas de fumée sans feu un peu mal l un peu beaucoup croit que le peuple croit a tous ses mensonges nous ne sommes pas des idiots .