Mayotte: "un cri de colère légitime", selon Marine Le Pen

Mayotte: "un cri de colère légitime", selon Marine Le Pen

Marine Le Pen le 10 mars 2018 lors du premier jour du Congrès du FN à Lille

A lire aussi

AFP, publié le mardi 13 mars 2018 à 13h42

Les manifestants à Mayotte qui défilent contre l'insécurité expriment "un cri de colère légitime", a estimé mardi la présidente du Front national, Marine Le Pen.

"Plusieurs milliers de Mahorais manifestent aujourd'hui à Mayotte pour dénoncer l'impuissance du gouvernement, l'indifférence de l'Etat face à la submersion migratoire et l'insécurité endémique. Cette manifestation est l'expression d'un cri de colère légitime", écrit Mme Le Pen dans un communiqué.

La dirigeante frontiste dénonce "une véritable politique d'abandon et de mépris du gouvernement d'Emmanuel Macron qui n'a su ni voulu prendre la mesure de la gravité de la situation".

Elle condamne "l'indigence" des propositions de la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, qui a attendu "des semaines avant de daigner se déplacer dans ce département français en proie au chaos".

Marine Le Pen fustige aussi le "mépris" d'Emmanuel Macron "qui n'a pas eu un mot de soutien pour nos compatriotes mahorais livrés à l'anarchie et à l'ultraviolence"

La présidente du FN réclame notamment "la maîtrise absolue des frontières", "la reconduction automatique des clandestins aux frontières, un moratoire sur la délivrance des visas accordés aux ressortissants des Comores (...), l'augmentation des places de prison et la fin du droit du sol".

Mayotte était sous tension mardi, avec une grande manifestation à Mamoudzou contre l'insécurité et l'immigration irrégulière, au lendemain des premières annonces du gouvernement qui tente de désamorcer la crise en proposant notamment un statut extraterritorial pour la maternité de l'île, ainsi que des renforts des forces de l'ordre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
31 commentaires - Mayotte: "un cri de colère légitime", selon Marine Le Pen
  • Il faut arrêter la pompe aspirante en France, construire une maternité à Mayotte et nous on crève avec les maternités qui ferment !!!!

  • Elle dénonce, elle condamne. On a l'habitude. Mais que propose t elle? Et surtout avec quel financement?

    Justement, elle propose de ne plus financer l'immigration:...Non seulement on n'aura pas besoin de financement ...Mais, cela fera fera de sacrées économies !!

    Je comprends votre nom, Utopie. Que veut dire ne plus financer l'immigration? Laisser des personnes mourir de froid ou de faim sur notre territoire? Expulser tout le monde (Avec quel financement?), bloquer les frontières en embauchant des milliers de douaniers (Avec quel financement, à nouveau?)

  • Ça c'est de la récupération, mayotte département depuis 2011 sur référendum .....à Mayotte, on ne nous a pas consultés sur ce boulet qui nous coûte un bras tous les jours.

  • Le FN ce serait la misére humaine et peut etre une guerre civile

    par ce que c'est quoi ? aujourd’hui...mais tu a bien appris ta leçon , c'est bien...

  • Je suis d'accord avec elle pour une de ses propositions, l'abandon du droit du sol, qui est une
    catastrophe, qu'on a pas fini de payer. La faute à qui? De la gauche en priorité, car pour elle
    ce qu'il nous faut c'est une France belle, grande et généreuse et les gogos que nous sommes allons payer l'addition.