Marlène Schiappa : «Rien ne justifie que l'on arrache des petits à leurs familles»

Marlène Schiappa : «Rien ne justifie que l'on arrache des petits à leurs familles»
Les migrants ? « Il ne faut jamais oublier qu'il s'agit d'humains avant tout », livre Marlène Schiappa.

leparisien.fr, publié le jeudi 21 juin 2018 à 08h01

Pour la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, « les USA et l'Europe ne partagent pas les mêmes valeurs ».

Des migrants séparés de leurs enfants par l'administration américaine, plus précisément 2 000 en six semaines... La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, réagit à cette polémique.

Que vous inspire la politique de l'administration Trump qui a abouti à séparer les enfants de leurs parents migrants ?

MARLÈNE SCHIAPPA. Cette pratique est profondément choquante et intolérable. Séparer les enfants de leurs parents contrevient à tous les droits de l'enfant ! Quelle que soit sa nationalité et quelle que soit la politique d'accueil ou de traitement des demandes d'accueil des parents, rien ne justifie que l'on arrache des petits à leurs familles. La France au demeurant ne pratique pas cela et ne le pratiquera jamais.

Aviez-vous imaginé que cela puisse se produire dans un pays comme les Etats-Unis ?

Les Etats-Unis sont historiquement une grande démocratie, construite avec une constitution écrite dans laquelle la recherche du bonheur est sacralisée. Il n'est jamais envisageable d'imaginer ce genre de pratique : séparer les enfants des parents... Rappelons aussi que les Etats-Unis se sont construits sur des vagues d'immigrations !

Donald Trump a fini par faire machine arrière en signant un décret présidentiel visant à éviter la séparation des familles des migrants rentrés illégalement aux Etats-Unis. Êtes-vous soulagée ?

Les mouvements d'immigration font partie des grands enjeux du XXIe siècle, au niveau mondial. Maintenant, les Etats-Unis et l'Europe ne sont pas construits sur la base des mêmes fondements. Manifestement, ils ne partagent pas les mêmes valeurs. Il existe aux Etats-Unis comme en Europe des inquiétudes de la part des populations sur ces défis migratoires mais il ne faut jamais oublier qu'il s'agit d'humains avant tout. Le défi des gouvernements est d'apporter des réponses concrètes et efficaces, en étant fermes sur la question des réseaux de passeurs qui exploitent la misère humaine, et en assumant d'accueillir les humains qui fuient les guerres ou les persécutions : les réfugiés. C'est notre devoir.

Trump a plusieurs fois brandi l'exemple européen comme un épouvantail en matière d'immigration. A tort ou à raison ?

Les USA et l'Europe n'ont absolument rien de comparable dans leur gestion de ces crises migratoires. L'Europe doit construire et afficher un front uni et c'est ce à quoi s'est employé avec succès le président Emmanuel Macron en Allemagne avec la chancelière Angela Merkel. En tant que secrétaire d'Etat et en tant que mère, je trouve insoutenable l'idée que des enfants soient arrachés à leurs parents et parqués derrière des grilles. Rien ne justifie cela, nulle part. Raison de plus pour travailler, au-delà de l'immédiateté, à apporter des réponses sérieuses et concrètes au niveau européen et mondial.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU