Marlène Schiappa recadrée par un syndicat de police à propos des meurtres de femmes

Marlène Schiappa recadrée par un syndicat de police à propos des meurtres de femmes
Marlène Schiappa, le 20 mars 2019, à l'Assemblée nationale

, publié le lundi 29 avril 2019 à 18h25

La secrétaire d'Etat a dû revenir sur ses propos après une déclaration à propos d'homicides comptabilisés comme "accidents domestiques".

Marlène Schiappa a été apostrophée par un syndicat de commissaires de police ainsi que plusieurs avocats pénalistes. Ces réactions indignées découlaient d'une déclaration de la secrétaire d'Etat à l'antenne de France Bleu, et relayée sur son compte Twitter jeudi 25 avril. Elle affirmait que les autorités qualifiaient "mieux les féminicides désormais", alors qu'un meurtre de femme pouvait auparavant être compté comme un "accident domestique".


Cette déclaration a provoqué la colère du syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN), qui lui a répondu sur Twitter, l'accusant au passage de fausse information.


Plusieurs avocats pénalistes ont emboîté le pas du syndicat, adressant leurs critiques à l'égard de la secrétaire d'Etat.


"Vous savez parfaitement que trop souvent les meurtres de conjoint ont été maquillés" a t-elle répondu, évoquant le cas de noyades et d'accidents. Après plusieurs échanges, Marlène Schiappa a finalement reconnu un malentendu, lié notamment au format de l'émission dans laquelle elle intervenait. 



"On fait toujours mieux de s'écouter de se répondre et de se parler que de camper sur des certitudes, a-t-elle encore ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.