Marlène Schiappa confie recevoir des "menaces de mort ou de viol"

Marlène Schiappa confie recevoir des "menaces de mort ou de viol"
Marlène Schiappa à Paris, le 19 juillet 2017.

Orange avec AFP, publié le mercredi 20 septembre 2017 à 14h00

La secrétaire d'État en charge de l'Égalité a confié, mardi 19 septembre sur TMC, qu'elle était la cible de "menaces de mort ou de viol", l'obligeant à couper internet chez elle pour en protéger ses filles.

"Comme tous les membres du gouvernement, j'ai un officier de sécurité qui n'est pas loin de moi. J'ai reçu des menaces de mort ou de viol depuis que j'ai été nommée au gouvernement", a-t-elle déclaré dans l'émission Quotidien. Ces menaces étant le plus souvent exprimées publiquement sur les réseaux sociaux, la secrétaire d'État à pris des dispositions pour en protéger ses filles. "Je n'ai pas envie qu'elles aillent sur internet, voir ce qu'il se dit sur leur mère et qu'elles prennent à coeur pour elle, ce qui ne sont que mes problèmes et mes sujets", a expliqué Marlène Shciappa.


La secrétaire d'État est en première ligne dans les problématiques de harcèlement de rue ou encore de la polémique ouverture de la PMA à toutes les femmes.

La semaine dernière, elle avait déjà évoqué sur BFMTV les violences verbales dont elle est victime : "J'ai été traitée de 'reine des salopes' car on me soupçonne d'avoir écrit des livres érotiques. Dans ce cas, que dit-on pour lutter contre les phénomènes de harcèlement des jeunes filles qui ont 16 ans, 17 ans, car on les soupçonne d'avoir eu une vie sexuelle ? C'est si scandaleux que ça ?"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.