ALERTE INFO
20:26 Euro : Karim Benzema rappelé en Equipe de France

Marlène Schiappa annonce des "Etats généraux de la laïcité"

Marlène Schiappa annonce des "Etats généraux de la laïcité"
Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale le 30 mars 2021

publié le dimanche 18 avril 2021 à 14h27

La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa a annoncé dimanche la tenue d'"Etats généraux de la laïcité" qui donneront notamment lieu à une "grande consultation" auprès des jeunes sur ce sujet clivant.

Le coup d'envoi de ces Etats généraux sera donné mardi au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) à Paris "avec une conférence de haut niveau entre des intellectuels de toutes les sensibilités" , précise-t-elle dans un entretien au Journal du Dimanche, citant entre autres l'académicienne Barbara Cassin, l'essayiste Caroline Fourest et le philosophe Gaspard Koenig.

Jusqu'à l'été, "des tables rondes et des groupes de travail sur la liberté d'expression la recherche, la jeunesse, l'intégration citoyenne" seront organisées, ajoute-t-elle, assurant qu'elle laissera aussi "carte blanche" à des associations et à des syndicats.

Une "grande consultation avec Make.org" sera enfin lancée "auprès de 50.000 jeunes", ajoute Mme Schiappa, pour qui l'ensemble des échanges doit "être l'occasion de nous rassembler autour de la laïcité à la française".

"C'est un sujet de passion. L'idée est de dire : parlons-en ensemble et écoutons-nous", souligne-t-elle à l'heure où le devenir de l'Observatoire de la laïcité fait l'objet d'une âpre bataille politique.

"La laïcité n'est en aucun cas une arme de répression contre les religions", assure Marlène Schiappa. "Nous voulons justement sortir de la tenaille entre d'un côté les identitaires d'extrême droite et de l'autre les indigénistes et Europe Écologie-Les Verts", fait-elle valoir en invitant "chacun à prendre la parole dans le cadre des Etats généraux".

"Le débat c'est une chose mais je souhaiterais qu'on ait des armes pour lutter contre ceux qui s'en prennent à la laïcité", a réagi Xavier Bertrand, ex-LR candidat à la présidentielle de 2022, sur France Inter, en appelant à "faire la guerre" aux "islamistes".

Pour le patron des Verts Julien Bayou, ces Etats généraux, "c'est bidon", alors qu'est discuté au parlement le projet de loi séparatismes. "Que va-t-il en sortir ? Des propositions qu'on aurait dû mettre" dans le projet de loi ?, a-t-il interrogé sur RTL-LCI-Le Figaro.

"J'ai l'impression qu'à chaque fois que le sujet identitaire commence à se calmer, le gouvernement remet cent balles dans la machine", a pour sa part réagi le député LFI Eric Coquerel sur franceinfo: "Mme Schiappa et le gouvernement recyclent la vision de la laïcité qu'ils ont, c'est-à-dire une arme de guerre contre une seule religion", en l'occurrence la "religion musulmane" qu'ils érigent en "bouc émissaire", a-t-il accusé.

Le député ex-LREM Aurélien Taché a dénoncé sur Twitter une "mascarade" et a appelé Emmanuel Macron à la "stopper" pour "laisse(r) un peu de dignité à la France et à son gouvernement".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.