Marlène Schiappa accuse un député insoumis d'acte sexiste à l'Assemblée nationale

Marlène Schiappa accuse un député insoumis d'acte sexiste à l'Assemblée nationale
Marlène Schiappa, le 21 mars 2018, à Paris

, publié le jeudi 02 août 2018 à 08h15

Selon la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes/hommes, le député Ugo Bernalicis aurait eu un comportement sexiste envers une autre secrétaire d'Etat Bruno Poirson. L'opposition dénonce une "instrumentalisation de la lutte anti-sexiste".

En ces dernières heures d'activité parlementaire avant la pause estivale, Marlène Schiappa occupe les devants de la scène.

Alors que le Parlement a approuvé mercredi 1er, par un ultime vote de l'Assemblée, le projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles porté par la secrétaire d'Etat, celle-ci s'est indignée d'un comportement déplacé qu'aurait Ugo Bernalicis, député La France Insoumise du Nord, à l'égard de Bruno Poirson. La secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique était interrogée sur un sujet radicalement différent : le réchauffement climatique. Cela n'a pas empêché le débat de dériver après la séance (non filmée par les caméras de l'Assemblée nationale) sur le thème du sexisme, Marlène Schiappa accusant sur Twitter Ugo Bernalicis de "gestes très agressifs" et d'amabilités déplacées.


L'élu du Nord a répondu au membre du gouvernement, qualifiant l'accusation de "pitoyable". Alexis Corbière a quant à lui égratigné le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, qui avait dénoncé l'attitude de mépris teintée de misogynie des cadors de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon en tête.

"Il était moins pétaradant au début de l'affaire Benalla où son embarras a fait de lui un porte parole bien silencieux.." a ironisé Alexis Corbière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.