Marion Maréchal-Le Pen fait son retour... aux États-Unis

Marion Maréchal-Le Pen fait son retour... aux États-Unis©Panoramic

6Medias, publié le mardi 20 février 2018 à 08h55

Écarté de la vie politique depuis plusieurs mois, Marion Maréchal-Le Pen devrait faire son retour au-devant des pupitres dans les prochains jours. L'ancienne députée du Front National tiendra une allocution à Washington, lors d'un célèbre rendez-vous des mouvements conservateurs américains.

Depuis les législatives, où elle a annoncé son souhait de quitter la vie politique, Marion Marechal-Le Pen cultive la discrétion.

Et pourtant, la nièce de Marine Le Pen s'apprête à ouvrir une parenthèse politique courte et hors de l'Hexagone. Celle-ci devrait s'exprimer, ce jeudi 22 février, au cours de la CPAC (Conservative political action conference) qui se déroulera à Washington.

La CPAC est un rendez-vous annuel incontournable, outre-Atlantique, pour les figures des mouvements conservateurs américains et mondiaux. Il rassemble chaque année quelque 10 000 élus, militants ou des personnalités liés à ce mouvement. Selon le programme officiel de l'évènement, l'ancienne tête d'affiche du Front National devrait prononcer son allocution jeudi, au premier jour de la conférence. Prévue à 11h30, elle interviendra une heure après le discours inaugural du vice-président des États-Unis, Mike Pence.



Elle sera la seule représentante française lors de ce rendez-vous. D'autres figures devraient y participer à l'image du président Donald Trump, des hauts responsables de son administration ou encore le leader du Brexit, Nigel Farage. L'ancienne députée du Vaucluse se sait donc attendue, comme en témoigne le président de l'Union conservatrice américaine, Matt Schlapp. Ce dernier a affirmé sur les réseaux sociaux que Marion Maréchal-Le Pen était plus conservatrice qu'un Mitt Romney, ancienne candidat à la présidentielle américaine. Il se dit également "fier" que "Marion se soit éloignée de la politique de ses prédecesseurs. Écoutez-la."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.