Marine Le Pen veut l'interdiction du voile et de la kippa dans l'espace public

Marine Le Pen veut l'interdiction du voile et de la kippa dans l'espace public
Marine Le Pen à Fréjus, le 15 septembre.

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 20 octobre 2019 à 17h09

Le voile est "un marqueur idéologique et un marqueur identitaire", a lancé la présidente du Rassemblement national.

Une interdiction pure et simple dans l'espace public. Invitée du Grand jury RTL Le Figaro LCI ce dimanche, Marine Le Pen a exprimé sa position quant au port du voile islamique.

"Je souhaite que le voile soit interdit dans l'intégralité de l'espace public", a lancé la présidente du Rassemblement national.

Le motif ? "Le voile est un marqueur idéologique et un marqueur identitaire", a-t-elle expliqué, en affirmant que "dès 2004, lorsque la question du voile dans les écoles a été posée, nous savions que le voile se démultiplierait et serait utilisé comme une arme politique. C'est pour cela que dès 2004, il aurait fallu l'interdire dans l'ensemble de l'espace public."

Interrogée sur la compatibilité de sa position avec le principe de liberté de conscience, la finaliste de l'élection présidentielle en 2017 a répondu que le port du voile dans l'espace public était "une infraction à l'esprit de la laïcité. Comme la laïcité est inscrite dans notre Constitution, sur la base de cette exigence, nous avons parfaitement la possibilité de prendre cette décision."



Enfin, Marine Le Pen a ajouté qu'elle aimerait appliquer la même mesure à la kippa juive, même si "nos compatriotes juifs ne posent aucun problème avec leur kippa". Cependant, "je leur demande de faire ce sacrifice pour pouvoir mettre en place une véritable lutte contre le fondamentalisme islamiste, dont ils sont eux-mêmes en partie les victimes".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.