Marine Le Pen : un soutien financier inattendu

Marine Le Pen : un soutien financier inattendu©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 12 septembre 2016 à 21h30

Il ne lui adresse plus la parole depuis son exclusion du Front national (FN), il y a un an, mais Jean-Marie Le Pen va prêter de l'argent à sa fille, Marine, pour sa campagne présidentielle, rapporte Le Parisien ce lundi 12 septembre.
Le quotidien n'avance aucun montant mais explique que Jean-Marie Le Pen va aider sa fille via la Cotelec. Cette dernière est une association fondée en 1988 pour financer les élections du FN.

Aujourd'hui, elle est toujours présidée par le patriarche Le Pen.
Pour expliquer ce geste, Le Parisien évoque deux raisons : premièrement, "le financement du Front national figure en toutes lettres dans les statuts de la Cotelec". Ensuite, l'association vit des apports financiers de particuliers qui partagent les idées politiques du parti d'extrême droite. Si la Cotelec ne finançait plus les activités du parti, "elle n'arriverait plus à attirer de prêteurs et Jean-Marie Le Pen pourrait perdre beaucoup d'argent", affirme un proche de Marine Le Pen au Parisien.

Une "bouffée d'oxygène"

Le quotidien qualifie ce soutien financier de "véritable bouffée d'oxygène" pour le parti d'extrême droite qui peine à rassembler les 15 millions d'euros nécessaires à la course à la présidence de la République et les 15 millions d'euros supplémentaires qu'il faudra débourser dans la foulée pour les législatives. Et à en croire le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, le FN peine à trouver des financements auprès des établissements bancaires. "Pour l'instant, nous avons essuyé des refus de toutes les banques. Si elles persistent à refuser de faire leur boulot, on le dénoncera publiquement et on fera un large appel aux dons et aux prêts". Pour l'heure, en tout cas, Marine Le Pen et le Front national peuvent toujours compter sur le soutien du cofondateur du parti.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.