Marine Le Pen un maximum d'élus d'opposition dans les conseils municipaux

Marine Le Pen un maximum d'élus d'opposition dans les conseils municipaux
Marine Le Pen, Gilles Pennelle (D) et Eleonore Revel, le 23 janvier 2020 à Nantes
A lire aussi

, publié le jeudi 23 janvier 2020 à 19h23

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National (RN), a indiqué jeudi qu'elle espérait faire entrer un maximum d'élus d'opposition dans les conseils municipaux afin de gagner les élections suivantes, durant un déplacement de soutien à la candidate de son parti pour la ville de Nantes.

"Conseiller municipal d'opposition, c'est le meilleur endroit pour devenir la fois suivante maire", a assuré Mme Le Pen à Nantes, où son parti n'est pas représenté au conseil municipal.

"Ces élections municipales, nous les envisageons comme un tout avec les élections départementales et les élections régionales" de 2021, a-t-elle expliqué.

Marine Le Pen a indiqué que son parti avait trois objectifs pour les municipales: "conserver les villes gagnées" lors des précédents scrutins, gagner de nouvelles villes et préparer les élections municipales qui auront lieu dans six ans.

"Le rassemblement national a une expertise et un bilan dans la gestion de ses maires dont il peut s'enorgueillir", a par ailleurs assuré Mme Le Pen.

A Nantes, La liste du FN menée par Christian Bouchet avait obtenu 8,14% des voix en 2014. Cette année, l'objectif de la candidate RN, Eleonore Revel, est de passer "la barre des 10%".

Nantes est dirigée depuis plusieurs décennies par une majorité socialiste. La maire sortante, Johanna Rolland, âgée de 40 ans, est candidate à sa réélection. 

Outre Johanna Rolland et Eleonore Revel, quatre autres femmes sont candidates à l'élection municipale à Nantes: Julie Laernoes (EELV), Valérie Oppelt (LREM), Laurence Garnier (LR) et Margot Medkour (Nantes en Commun).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.