Marine Le Pen reçue le 19 décembre par Edouard Philippe sur ses problèmes bancaires

Marine Le Pen reçue le 19 décembre par Edouard Philippe sur ses problèmes bancaires

Marine Le Pen rencontrant Édouard Philippe à Matignon le 29 novembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 09 janvier 2018 à 13h27

Edouard Philippe a reçu le 19 décembre la présidente du FN Marine Le Pen qui voulait lui exposer ses problèmes bancaires, a-t-on appris mardi auprès du parti d'extrême droite, confirmant une information de l'hebdomadaire L'Express.

"C'est une bonne nouvelle que le Premier ministre l'ait reçue. Nous avons été reçus de manière professionnelle. C'est Mme Le Pen qui avait demandé ce rendez-vous pour exposer des problèmes bancaires pénibles pour le Front national", a déclaré à l'AFP le trésorier du parti, Wallerand de Saint Just, qui a participé à cette rencontre.

"M. Philippe a reçu Mme Le Pen pour écouter dans le détail ses griefs. Il nous a indiqué que nos problèmes seraient étudiés. Mais il ne nous a pas dit qu'il avait des solutions", a ajouté le dirigeant frontiste.

Le FN n'avait pas l'intention de rendre publique cette rencontre, a précisé M. Saint Just.

Plusieurs comptes du FN ont été récemment clôturés par la Société Générale. La banque HSBC a clôturé pour sa part le compte personnel de Mme Le Pen. Cette dernière avait dénoncé une "fatwa bancaire" et une "persécution".

Le FN avait alors saisi la Banque de France, qui a enjoint le Crédit du Nord, lui-même filiale de Société Générale, d'ouvrir deux comptes, l'un pour le FN, l'autre pour le mandataire financier du parti, M. Saint Just.

N'ayant pas pu obtenir de prêts des banques pour la présidentielle, le FN avait contracté deux prêts auprès de Cotelec, le microparti du père de Marine Le Pen.

Pour les législatives, l'ancienne candidate à la présidentielle avait lancé début juin un "emprunt patriotique", qu'elle a relancé à nouveau mi-décembre.

 
202 commentaires - Marine Le Pen reçue le 19 décembre par Edouard Philippe sur ses problèmes bancaires
  • avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    Elle n'a qu'à piocher dans ses revenus non imposables d'eurodéputée et lancer une cagnotte sur Leetchi : ce n'est certainement pas au peuple français de payer pour renflouer un parti, quel qu'il soit. C'est son problème, pas le nôtre.

  • Demande d'aide en francs ou en euros?

    C'est pitoyable;c'est.... l'affront national.

  • Je ne suis pas un électeur du front national et peut donc m'exprimer en toute liberté de pensée. On ne cesse de nous venter les qualités de notre Etat de droit, fait de social et de solidarité. la réalité du terrain est toute autre. La quasi totalité des citoyens ne dispose pas des moyens nécessaires pour faire valoir ses droits, la solidarité et le social ne jouent que dans un sens celui qui donne vers celui qui reçoit .
    Le pays est dirigé par une bande d'énergumène sans scrupule principalement soucieux de leur portefeuille et de leur casquette. Je n'en veut pour preuve les 5000€ mensuels destinés à loger des élus.Nous ne connaissions pas bon nombre de nouveaux élus. nous savons aujourd'hui de quels gènes ils sont issus. A quel titre les média se sont-ils tus sur l'existence de la fille d'un président? En ce qui concerne les banques un pro du foot avait dit qu'il fallait vider les comptes. Il semblerait que son idée reste toujours d'actualité.

    C'est qui, pour vous, la quasi totalité des citoyens ?

  • Il est grand temps de réorganiser les campagnes électorales pour limiter les surenchères en prestige. Rendre un certain nombre de débats télévisés en triangulation pour finir en totalité, ce qui rendrait tous ces débats à "faible prix" pour les contribuables ainsi qu'aux sympathisants cotisants, donnant équitablement le choix d'un candidat, sauf malheureusement pour les personnes qui n'ont pas Internet et de Télé, ce qui représente une très faible minorité, alors ils peuvent se reporter sur l'envoi papier avec le bulletin de vote. Dans cette hypothèse, c'est de trouver des journalistes digne de ce poste, et non pour eux que nous avons trouver aux dernières présidentielles, égale la catastrophe.

  • quoi qu'en pensent les " pisses froids" anti FN,c'est bien qu'elle soit reçue par un ministre ou par le président,quand a ses problèmes bancaires ,ça va se résoudre.et en plus, ses comptes de campagnes sont ok tout ça est parfait

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]