Marine Le Pen et François Fillon accueillis chacun par un concert de casseroles

Marine Le Pen et  François Fillon accueillis chacun par un concert de casseroles
Un manifestant devant la mairie de Tourcoing peu avant l'arrivée de François Fillon, le 17 février 2017

Orange avec AFP, publié le samedi 18 février 2017 à 11h50

VIDÉO - Marine le Pen et François Fillon ont chacun eu droit à un accueil très sonore, vendredi 17 février, à grand renfort de bruits de casseroles et de slogans hostiles. Les deux candidats à la présidentielle étaient en déplacement dans le Jura, pour la première, et à Tourcoing dans le Nord, pour le second.

À l'issue de plusieurs rebondissements, la présidente du FN a finalement pu tenir son meeting à Clairvaux-les-Lacs, dans le Jura.

Annulé dans un premier temps par le maire de la commune, le rassemblement a été maintenu après intervention de la justice. Qu'à cela ne tienne, des opposants attendaient la candidate devant la salle communale où elle devait prononcer son discours.

Armés de casseroles, klaxons et autres sifflets, les manifestants étaient entre 200 et 300 à s'être réunis, selon les journalistes présents sur place. Sur des banderoles, on pouvait lire des slogans tels que "Jura sans haine, Jura sans FN".






- FILLON CHAHUTÉ À TOURCOING -

Le candidat de la droite, pour sa part, avait été convié par le maire Les Républicains, Gérald Darmanin, à participer à une table ronde sur la sécurité, puis à visiter un centre social. Empêtré dans le scandale du Penelopegate, le prétendant à l'Élysée a eu comme comité d'accueil une vingtaine d'opposants qui scandaient "Fillon le pognon" et brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "Fillon en prison".





L'ex-Premier ministre a du entrer dans l'hôtel de ville par une porte latérale.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU