Marine Le Pen estime avoir inspiré Donald Trump

Marine Le Pen estime avoir inspiré Donald Trump
Marine Le Pen, le 9 novembre 2016

Orange avec AFP, publié le vendredi 27 janvier 2017 à 12h09

Après avoir arpenté il y a quelques jours les couloirs de la Trump Tower à New York, chercherait t-elle un alter-ego outre-Atlantique? Dans une interview accordée à La Voix du Nord publiée ce vendredi 27 janvier, Marine Le Pen estime que Donald Trump s'inspire des propositions de la candidate à l'élection présidentielle. "Je ne prends pas Trump en modèle, c'est lui qui met en application ce que je propose depuis des années et que nos adversaires politiques ont toujours considéré comme inepte !", avance la présidente du Front national.

Interrogée sur sa capacité à éviter, en cas d'accession au pouvoir lors de la présidentielle de mai, la délocalisation d'usine comme celle de Whirlpool d'Amiens en Pologne qui doit fermer mi-2018, la candidate d'extrême-droite entend promouvoir des mesures protectionnistes, à l'image de celles promises par le président fraîchement investi outre-Atlantique.


"Il y a un seul moyen : casser l'intérêt que les entreprises ont à délocaliser.

Elles le font pour pouvoir fabriquer à l'étranger des produits à bas coûts qu'elles revendront en France avec une marge supplémentaire. Il faut évidemment mettre des droits de douane qui les privent de ce bénéfice!", juge-t-elle, affirmant que c'est "exactement ce qu'a fait Donald Trump pour rapatrier Chrysler sur le territoire américain en le menaçant de droits de 35 %".

Whirlpool a annoncé mercredi la fermeture de son usine de sèche-linge d'Amiens, sa dernière en France. Elle sera délocalisée en Pologne. 290 salariés sont touchés, ainsi que des intérimaires et des sous-traitants. Il s'agit d'un nouveau coup dur pour Amiens après la disparition de l'usine Goodyear en 2014.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.