Marine Le Pen : Eric Dupond-Moretti préfère "être applaudi par les détenus que par les gardiens"

Marine Le Pen : Eric Dupond-Moretti préfère "être applaudi par les détenus que par les gardiens"
Marine Le Pen, le 19 octobre 2020, à Nanterre

, publié le mercredi 21 octobre 2020 à 10h50

La présidente du Rassemblement national s'en est une nouvelle fois pris au garde des Sceaux, qui, selon elle, "est resté avocat dans l'âme".

Cinq jours après l'assassinat de Samuel Paty, Marine Le Pen a chargé le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, dont elle a mis en doute les capacités à accomplir ses fonctions en raison de son passé professionnel dans la profession d'avocat. "Monsieur Dupond-Moretti a un problème. Il a été toute sa vie le défenseur, je suis désolée de le dire, des criminels et des délinquants. Il en reste très probablement des traces", a ainsi affirmé la présidente du Rassemblement national, mercredi 21 octobre, sur Europe 1.


"Il aime plus être applaudi à Fleury-Merogis par les détenus que par les gardiens", poursuit l'ancienne finaliste de l'élection présidentielle, pour qui Eric Dupond-Moretti "est resté avocat pénaliste dans l'âme". "Nous, ce dont nous avons besoin, c'est d'un ministre de la Justice qui s'occupe des victimes d'hier, d'aujourd'hui et hélas de demain", a t-elle encore ajouté.



Après la mort de l'enseignant Samuel Paty, Eric Dupond-Moretti avait exprimé son émotion et son souci de respecter l'Etat de droit dans le cadre de la lutte contre l'islam radical. "Il y a un juste équilibre à trouver entre ce que l'on voudrait faire parfois dans la révolte et ce que l'on peut faire sous l'égide du droit", avait-il notamment déclaré. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.