Manuel Valls : ses phrases qui ont crispé la gauche

Manuel Valls : ses phrases qui ont crispé la gauche©Le Parisien

Le Parisien, publié le lundi 05 décembre 2016 à 22h08

Alors que le Premier ministre vient d'annoncer sa candidature à l'élection présidentielle, le Parisien revient sur les déclarations de Manuel Valls qui ont fait jaser au sein de son propre camp.

En 2009 c'est au micro de Direct 8 qu'il provoquait la polémique.

La chaîne qui le suivait lors d'un déplacement avait capté des images de lui glissant : "Belle image de la ville d'Evry... Tu me mets quelques Blancs quelques +white+, quelques +blancos+", avait-il déclaré en riant dans la ville dont il a été maire pendant 11 ans.



Plus récemment c'est avec ses propos sur le voile qu'il avait échauffé les esprits dans son propre camp : "Sur la place des femmes nous ne pouvons transiger. Marianne, le symbole de la République, elle a le sein nu parce qu'elle nourrit le peuple, elle n'est pas voilée parce qu'elle est libre! C'est ça la République! C'est ça Marianne!", avait-il lancé dans un discours d'un meeting socialiste à Colomiers en août dernier en plein débat sur le burkini.
Malgré des positions parfois clivantes au sein de son camp, le futur ex-Premier ministre est donné favori dans les sondages à la primaire de la gauche.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
61 commentaires - Manuel Valls : ses phrases qui ont crispé la gauche
  • mon fief ,ma ville .......Evry n'est pas en Espagne que je sache

  • adieu veaux vaches et cochons...........la traversée du désert risque de durer deux siècles car ils ont trahi François l'unique

  • Se lancer à la présidentielle, mais avec quel programme ? Il ne pourra pas faire autrement que de continuer ce qu'il a défendu avec hargne avec du 49.3 pendant son mandat de premier ministre.
    Que ce soit Mr Fillon ou Mr Valls choisi par défaut en 2017, soyez assuré que ce sera le citoyen français qu'on va pressuriser. On entend rien sur de vrais plans de relance industriels, la mise en pointe de l'apprentissage, valorisation de certains métiers, égalité des citoyens devant la retraite. Liberté Egalité Fraternité se perdent dans les brumes des intérêts particuliers.

  • Mon fief !!!! Ma ville !!!
    Evry ne lui appartiens pas !!
    Il a été parachuté sur Evry , il a viré le maire qui était la comment ???
    Toujours le meme ambitieux
    Bizarre interviews sur personnes a Evry tout le monde est content !!!
    Un tri des réponses !!

  • Mais il se fâche le petit Valssounet ! il a même une grimace à la bouche et le regard méchant quand il crie au rassemblement. De quoi parle-t-il ? Le sait il lui-même ? la Gauche est émiettée, les nombreux candidats à la primaire se dézinguent tous les uns les autres, et bien sûr tapent à bras raccourcis sur François Fillon, qui lui a décroché la victoire. Bande de jaloux !

    La victoire de Fillon ? Ce n,est que dix pour cent de l,électorat

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]