Manuel Valls plusieurs fois pris à partie dans les lieux publics ?

Manuel Valls plusieurs fois pris à partie dans les lieux publics ?
Manuel Valls le 10 octobre 2017 à l'Assemblée nationale.

, publié le jeudi 02 novembre 2017 à 11h32

POLITIQUE. "En ce moment, aucun homme politique, pas même François Fillon, ne suscite autant de crispations" que Manuel Valls, s'inquiètent les sphères policières, rapporte Le Parisien.

Le principal intéressé dément.

Défait à la primaire de la gauche, l'ancien Premier ministre du président le plus impopulaire de la Ve République est désormais député de la majorité présidentielle d'un Emmanuel Macron qu'il a de nombreuses fois critiqué. Un rôle pas toujours évident à tenir. Selon Le Parisien, Manuel Valls aurait même essuyé plusieurs fois des insultes en pleine rue cet été, "au point que ses officiers de sécurité ont dû intervenir pour maintenir les importuns à distance".

Son entourage confirme dans les colonnes du journal que le député de l'Essonne a été plusieurs fois pris à partie verbalement dans les lieux publics. "C'est devenu une préoccupation au ministère de l'Intérieur et parmi ses proches", écrit le quotidien le 2 novembre. "En ce moment, aucun autre homme politique, pas même François Fillon, ne suscite autant de crispations", souligne-t-on dans les sphères policières.

Contacté par Le Parisien, Manuel Valls a démenti. Il reconnaît seulement un seul incident, relayé par les médias. Le 19 octobre, un homme l'a importuné dans une brasserie proche de l'Assemblée nationale. "Cet homme était dans un état épouvantable, a-t-il affirmé. Il n'y a pas eu de menaces directes. Mais ses propos concernant la tour Eiffel et des parlementaires ont été pris au sérieux". L'homme, visiblement sous l'emprise de la drogue, avait été placé en garde à vue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.