Manuel Valls : les propos de Donald Trump sont une "déclaration de guerre"

Manuel Valls : les propos de Donald Trump sont une "déclaration de guerre"
Manuel Valls, le 11 janvier 2017, à Paris

publié le lundi 16 janvier 2017 à 20h20

- À quatre jours de l'investiture de Donald Trump en tant que nouveau président des États-Unis, Manuel Valls a tancé la sortie du président-élu, qui a livré des propos hostiles à l'Europe dans une interview publiée ce lundi. Selon l'ancien Premier ministre, ces déclarations sont à prendre comme une "provocation" particulièrement grave, assimilable à une "déclaration de guerre à l'Europe" -

Le message fracassant n'est évidemment pas passé inaperçu.

Manuel Valls a réagi à l'entretien de Donald Trump publié par plusieurs titres de la presse européenne, où le magnat de l'immobilier a réitéré ses critiques contre l'Otan "obsolète", reprochant à ses Etats membres de ne pas payer leur part de la défense commune et de se reposer sur les Etats-Unis. La chancelière allemande Angela Merkel, qui a critiqué plusieurs fois Donald Trump publiquement, a également pris une salve du futur président américain, qui a malgré tout dit avoir "beaucoup de respect" pour elle. "Je pense qu'elle a fait une erreur catastrophique et que c'était de prendre tous ces migrants illégaux", a lâché M. Trump.

"Cette interview, c'est une provocation, c'est une déclaration de guerre à l'Europe", juge Manuel Valls, ce lundi 16 janvier sur BFMTV. "Si nous ne réagissons pas aux propos inacceptables de Donald Trump, alors l'Europe peut se disloquer", a encore ajouté le Premier ministre emboîtant le pas à la plupart des responsables européens.


Le secrétaire-général de l'Otan Jens Stoltenberg a ainsi reçu "avec inquiétude" les déclarations de Trump, tandis qu'Angela Merkel a affirmé que les Européens avaient leur destin "en main". Quelques heures plus tôt, Donald Trump avait prédit que "d'autres pays quitteraient l'UE"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.