Manuel Valls fustige Danièle Obono (LFI) pour sa "complicité avec un islam politique"

Manuel Valls fustige Danièle Obono (LFI) pour sa "complicité avec un islam politique"
Danièle Obono, à gauche, et Manuel Valls, à droite.

Orange avec AFP, publié le mardi 03 octobre 2017 à 13h35

Manuel Valls a donné mardi 3 octobre son aval au projet de loi antiterroriste, présenté à l'Assemblée par le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Il en profité pour dénoncer le discours, selon lui "islamo-gauchiste" des députés de la France insoumise (LFI), tout particulièrement celui de Danièle Obono.

"Une partie de la gauche est dans la complaisance vis-à-vis du communautarisme", de "l'islam politique" et est "irresponsable", a estimé l'ex Premier ministre mardi sur RTL.



Interrogé sur des propos de la députée LFI Danièle Obono, qui a estimé dimanche sur BFMTV qu'un chauffeur de bus refusant de conduire un bus après une femme pouvait le faire par "sexisme" et pas nécessairement parce qu'il était "radicalisé", Manuel Valls a estimé que c'était "plus que de la complaisance": "c'est une complicité avec un islam politique".

Ces propos ont été vivement dénoncés dans les rangs des Insoumis. "Valls, homme de tous les échecs, est un provocateur, menteur et injurieux contre nous. Il parle comme l'extrême droite", a ainsi tweeté le député de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière.

"L'axe Manuel Valls / Marine Le Pen contre la France insoumise commence à vraiment se voir. Il est vrai que les deux n'ont plus que ça pour exister", a réagi Eric Coquerel, autre élu de Seine-Saint-Denis. "Ras-le-bol de nous faire insulter par Manuel Valls ! Complaisant avec quoi ? Qui ? Quand ? Ça suffit ! Opposez-nous des arguments !", a aussi protesté le nordiste Adrien Quatennens.

"Le terrorisme n'est pas issu d'un terreau, n'est pas lié au chômage ou à la misère, a encore estimé Manuel Valls. Nous faisons face à une idéologie totalitaire que nous devons combattre, et cette idéologie totalitaire trouve sa source dans l'islam politique."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.