Manuel Valls candidat à Barcelone : quels avantages d'ancien Premier ministre va-t-il conserver ?

Manuel Valls candidat à Barcelone : quels avantages d'ancien Premier ministre va-t-il conserver ?
Manuel Valls à Barcelone, le 25 septembre 2018.

, publié le jeudi 27 septembre 2018 à 16h59

Protection policière, secrétaire, voiture avec chauffeur...

Alors que Manuel Valls tourne le dos à la politique française pour se lancer dans une aventure catalane, quels avantages liés à sa carrière dans l'Hexagone va-t-il conserver ?

En tant qu'ancien Premier ministre, Manuel Valls a droit à une protection policière, aux frais de l'État. C'est lui qui décide si ses officiers de sécurité le suivent dans ses voyages à l'étranger.

Il s'est d'ailleurs fait accompagner lors de certains de ses déplacements à Barcelone, ces derniers mois. Cependant, maintenant qu'il est officiellement candidat, l'ex-chef du gouvernement a déclaré qu'il renonçait à sa protection policière, rapporte franceinfo jeudi 27 septembre. Son entourage a cependant précisé que lorsqu'il se rendra en France, ce sera le ministère de l'Intérieur qui évaluera la nécessité de le faire protéger ou non. Le dispositif coûte 71.879 euros par an et par fonctionnaire mobilisé.

Toujours en tant qu'ancien Premier ministre, Manuel Valls a droit à un secrétaire particulier et une voiture avec chauffeur, auxquels il aurait d'ores-et-déjà renoncé, selon son entourage. Quant à la secrétaire particulière qui travaillait avec lui depuis son départ de Matignon, leur collaboration a pris fin cet été.


Touchera-t-il une retraite ? Pas dans l'immédiat. Si les anciens Premiers ministres n'ont pas droit à une retraite, les anciens parlementaires -il est encore député de l'Essonne pour quelques jours- oui. Cependant, il devra attendra d'avoir 62 ans pour la toucher. Ancien maire d'Évry (Essonne), Manuel Valls pourra également toucher une pension d'élu local. Il ne la touchera qu'à partir de 57 ans. Il en a aujourd'hui 56.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.