Manifestation du 1er-Mai : des restes d'animaux dans les canons à eau

Manifestation du 1er-Mai : des restes d'animaux dans les canons à eau
Un canon à eau, utilisé lors de la manifestation du 1er mai 2018 à Paris.

, publié le dimanche 30 septembre 2018 à 22h19

Sang séché, os broyés, protéines de viande macérées... Ce mélange à l'odeur pestilentielle a été jeté sur les manifestants parisiens.

Les canons à eau, que les forces de l'ordre ont utilisé pour disperser les manifestations, ne contenaient pas que de l'eau, révèle Le Parisien, ce dimanche 30 septembre, confirmant une information dévoilée par Streetpress.



La citerne de 4.200 litres du lanceur d'eau utilisé lors des manifestations du 1er mai dernier contenait ainsi "un émulsif, sous forme de mousse protéinique, à base de sang séché, d'os broyés et de protéines de viande macérées".

De nouveaux produits pour "marquer" les manifestants

L'information du quotidien a été confirmée par la Direction générale de la police nationale (DGPN).

Le but de cet ajout assez invraisemblable : "repousser quelques-uns des manifestants, via l'effet de surprise et l'odeur pestilentielle que dégage ce mélange"

Les canons à eau devraient bientôt contenir des PMC, des produits de marquages codés, selon Le Parisien. Ces marques pourront rester jusqu'à trois semaines sur la peau et beaucoup plus sur les vêtements. Les manifestants marqués seront ainsi visibles avec une lampe ultraviolet, même depuis un hélicoptère.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.