Manifestants: la «participation à un groupement» en procès

Manifestants: la «participation à un groupement» en procès
Lors de la manifestation du 1er mai 2018 à Paris

Libération, publié le mercredi 30 mai 2018 à 23h00

De qui a-t-on fait le procès, ce mercredi après-midi au tribunal de grande instance de Paris? D'une dizaine de jeunes interpellés en marge et pendant la manifestation du 1er mai, certes. Mais aussi (et surtout) du délit qui les a pour la plupart menés là. Une infraction dont on doit raccourcir le nom pour faciliter la lisibilité : participation à un groupement en vue de commettre des dégradations et des violences. Cette infraction, pour laquelle les prévenus encourent une peine d'emprisonnement d'un an et de 15 000 euros d'amende, avait été votée en 2010 par la droite, et peu utilisée jusqu'aux interpellations massives lors des différentes mobilisations du mois de mai. La participation à un groupement ne repose pas sur des éléments matériels qui attestent des violences

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.