Mairie de Paris : Valérie Pécresse ironise après le départ de Bruno Julliard

Mairie de Paris : Valérie Pécresse ironise après le départ de Bruno Julliard
Valérie Pécresse en visite dans le métro à Malakoff, le 12 septembre

Orange avec AFP, publié le dimanche 23 septembre 2018 à 13h00

La présidente de la région Île-de-France s'est amusée de l'interview de Bruno Julliard dans laquelle il a annoncé sa démission de la mairie de Paris. "J'ai cru que c'était un de mes tracts !", a ironisé Valérie Pécresse.

Elle ne doit pas être mécontente de voir son adversaire politique ainsi fragilisée.

Valérie Pécresse, présidente de l'Île-de-France, s'est amusée de l'entretien accordé par Bruno Julliard, l'ex-premier adjoint à la mairie de Paris, au Monde, lundi 17 septembre. C'est dans cette interview, très à charge contre Anne Hidalgo, que l'élu parisien a annoncé qu'il quittait ses fonctions, en raison de "vifs désaccords" avec sa supérieure, la maire de Paris.

Dimanche 23 septembre, le JDD révèle que Valérie Pécresse, fervente opposante à Anne Hidalgo, s'est réjouie à la lecture de cette interview. "J'ai cru que c'était un de mes tracts !", aurait déclaré l'ex-ministre. Face aux journalistes du Monde, Bruno Julliard dénonçait le fiasco des Vélib' et Autolib', le manque de dialogue entre la maire et ses équipes et, plus généralement, un manque d'efficacité.



"Je crois en la pertinence du projet sur lequel nous avons été élus en 2014, et je suis persuadé qu'il est aujourd'hui encore soutenu par une majorité de Parisiens", avait déclaré le désormais ex-premier adjoint. "Mais si l'orientation générale est la bonne, l'exécution est défaillante. Les Parisiens déplorent un déficit d'efficacité."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.