Macron réaffirme son soutien au droit à l'avortement

Macron réaffirme son soutien au droit à l'avortement
Emmanuel Macron à Paris le 28 septembre 2021

publié le mardi 28 septembre 2021 à 15h51

Emmanuel Macron a réaffirmé mardi qu'il serait "toujours" du côté des défenseurs du droit à l'avortement, un "droit fondamental pour toutes les femmes", à l'occasion de la journée mondiale en faveur de ce droit.

"En cette journée mondiale du droit à l'avortement, je veux redire que je serai toujours du côté de celles et ceux qui défendent ce droit fondamental pour toutes les femmes", écrit le chef d'Etat dans un tweet où il joint un extrait vidéo du discours prononcé par Simone Veil en novembre 1974 à l'Assemblée nationale pour dépénaliser l'avortement en France.

Dans une étude publiée mardi, la Drees indique que le nombre d'interruptions volontaires de grossesse avait baissé en 2020, en particulier en mai et juin, probablement en raison d'une baisse des conceptions pendant le premier confinement.

A l'approche de la fin du quinquennat, certains parlementaires, y compris de la majorité, voudraient remettre sur le métier une proposition de loi, votée à l'assemblée en octobre 2020 mais rejetée par le Sénat en janvier, qui vise à allonger le délai d'accès à l'IVG de 12 à 14 semaines de grossesse.

Dans un entretien à Elle en juin, Emmanuel Macron avait exprimé son opposition à un tel allongement, estimant que l'avortement était "plus traumatisant dans ces délais-là".

Totalement interdit dans une minorité de pays mais soumis à des conditions extrêmement restrictives dans de nombreux autres, l'accès à l'avortement demeure très inégal dans le monde.

En Europe, l'interdiction totale est une exception. Si plusieurs pays comme l'Irlande ont assoupli l'accès à l'IVG ces dernières années, la Pologne, via une décision du tribunal constitutionnel, a restreint le 22 octobre 2020 le droit à l'IVG, interdisant les avortements en cas de malformation du foetus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.